Partagez
 

 STARKANOFF + black mirror

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


avengers + avenge the world
Tony Stark
MESSAGES : 504
it's a revolution, i suppose
avengers + avenge the world
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2861-anthony-iron-man
STARKANOFF + black mirror Empty
MessageSujet: STARKANOFF + black mirror   STARKANOFF + black mirror Icon_minitimeMar 15 Aoû - 14:07
BLACK MIRROR
Tony & Natasha
STARKANOFF + black mirror Tumblr_lto1axAj8x1qbabvao2_250 Tony est penché au-dessus des premiers rapports envoyés sur la Zone Négative. Il a une tasse de café à la main et il est concentré sur les lignes. A priori, ça fonctionne plutôt pas mal. Pas de dysfonctionnement signalé et pas d’intrusion parce qu’elle est introuvable de toute façon. Ils s’en sont assurés. Tony est plutôt satisfait. Ils ont trouvé une bonne alternative pour punir tous les superhéros et les supervillains qui ne veulent pas se plier aux nouvelles lois. Ils ne comprennent toujours pas que tout ça, c’est pour leur bien. Et s’ils ne comprennent pas, il faut sévir. Cette prison est la meilleure chose qui soit. Oui, la meilleure chose. Son esprit se branche sur le réseau comme d’habitude, il est à la recherche d’une trace virtuelle de Steve ou son équipe. C’est frustrant de ne rien trouver, de ne pas être sûr qu’il va bien. Au moins ça. Comme d’habitude, pas de Steve et nada sur les autres. Il lâche un soupir contrarié. Ils sont forcément là et ils doivent le narguer sans qu’il s’en rende compte. C’est ça le plus rageant finalement. Ils le connaissent tous beaucoup trop bien pour réussir à contourner ce qu’il est devenu. Jarvis ? - Oui, monsieur ? - Tu n’as rien toi non plus ? - Non, monsieur, aucune trace de monsieur Rogers ou des autres. - « Mfff. » Râle-t-il à voix haute. Comment ? Comment ? Tout le monde laisse une trace sur le réseau. Comment font-ils pour communiquer sans appareil électronique ? Sans rien utiliser d’électronique d’ailleurs. C’est comme ça qu’ils ont réussi à coincer des mutants donc pourquoi eux arrivent-ils à échapper à sa vigilance ? (probablement parce qu’ils n’ont pas de personne suffisamment stupide pour les vendre sciemment ou non) lui souffle une petite voix dans sa tête.

L’équipe de Steve est soudée et fidèle à ses idées, personne n’ira faire une chose pareille et ça n’arrange pas les affaires de Tony. Il dépose les feuilles sur le rebord de la table et termine son café qu’il dépose dans l’évier de la cuisine. Il s’éloigne un instant pour récupérer son starkphone qu’il a déposé dans le salon de la tour. A mi-chemin, il se souvient qu’il n’a plus vraiment besoin de ses appareils électroniques vu qu’il est une machine lui-même. Il a tendance à oublier qu’il n’est plus qu’un simple être humain, mais un super humain boosté à l’extremis. Et potentiellement un ordinateur humain. Il retourne dans la cuisine pour trouver Natasha penchée au-dessus des notes. Tony est toujours surpris de voir que la rouquine est restée à ses côtés. Ils ne sont pas les meilleurs amis du monde et n’ont jamais été vraiment d’accord l’un avec l’autre alors qu’elle le rejoigne sciemment, ça l’a étonné et agréablement surpris. « Bonjour Natasha. » La salue-t-il. « Ce sont les premiers rapports de la prison. Ils sont concluants, on a réussi à faire quelque chose où la sécurité règne. » C’est nécessaire. Ils ne peuvent plus se permettre des incidents comme Riker’s Island et ils doivent réussir à contenir les superhéros et les mutants aux pouvoirs dangereux. Les mesures prises par le gouvernement deviennent de plus en plus strictes et Tony continue de se persuader que c’est pour le bien commun et pour éviter de nouveaux dommages collatéraux. Il ne compte pas le nombre d’hommages aux victimes qu’il a vu traîner sur le réseau depuis qu’il a Extremis et qu’il passe son temps à voir l’opinion qu’ont les gens sur les superhéros. Il ne s’est jamais vraiment rendu compte du tort qu’ils causaient avant tout ça. C’est comme ça qu’il s’est persuadé que les lois de recensement étaient ce qu’il y avait de mieux. C’est comme ça qu’il s’est dit que si ça ne suffisait pas, il fallait sévir en ne laissant pas les non recensés dans la nature. Ils sont des dangers potentiels et doivent être enfermés. Tony s’est persuadé que pour le bien de tous, il fallait que tout soit connu du gouvernement et du grand public parce que les secrets tuent. Et c’est ce que Steve n’a pas voulu voir et ce que Steve n’a pas compris. « Qu’est-ce que tu en penses ? On a prévu quelques ajustements avec Reed et Hank. Bruce est occupé sur un autre projet m’a-t-il dit. » Il sait que les derniers idées qu’ils ont eues n’ont pas fait l’unanimité au sein des Avengers et Natasha ne s’est pas prononcée là-dessus dans les souvenirs du milliardaire. Il a besoin de savoir de son côté pour voir s’il peut toujours avoir confiance en elle.

_________________


it started with two men...
Revenir en haut Aller en bas


avengers • avenge the world
Natalia A. Romanova
MESSAGES : 31
it's a revolution, i suppose
avengers • avenge the world
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t3178-natalia-let-the-bullets-fly-l
STARKANOFF + black mirror Empty
MessageSujet: Re: STARKANOFF + black mirror   STARKANOFF + black mirror Icon_minitimeMar 15 Aoû - 17:59
Black Mirror
Tony & Natasha.

Encore et toujours la même chose. Comme une chorégraphie que Natasha répète à chaque fois que la musique est relancée. Une danse aux tons sinistres qu’elle semble effectuer depuis toujours. Elle l’a connaît sur le bout des doigts. Sauf que cette fois-ci, c’est son choix. C’est elle qui a décidé de l’effectuer à nouveau. C’est elle qui a décidé pour qui elle serait l’espionne. Pas de conditionnement, pas d’agence infiltrée par une autre. Juste une personne en qui la rousse a choisi de placer sa confiance. Alors elle est là, tissant sa toile comme elle sait si bien le faire. Prudente dans ses agissements bien que le temps soit limité jusqu’à la prochaine dégression, Romanoff écoute, approuve et se plie aux nouvelles lois sans trop discuter. Si la mise en place d’une prison  dans la Zone Négative a pu faire la fierté de certains, elle a surtout eu de néfastes effets sur la Rogue Nation. Impossible à présent d’y aller en force sans prendre trop de risques. Ses quelques visites dans les lieux n’ont fait que confirmer une chose : il faut agir vite avec que les choses n’empirent. Ne pas directement agir et ne pas contester les décisions devient de plus en plus difficile, mais Natasha prend sur elle. Maintenir sa couverture et continuer d’alimenter Captain America en informations est le plus important et l’espionne le sait très bien. Elle continue d’évoluer parmi les Avengers comme si elle avait toujours été des leurs. Un maigre espoir de voir les choses s’arranger est né face à la réticence de certains au moment de l’ouverture de la prison. Mais ce fut sans compter sur la détermination de Tony. Comment lui démontrer que les choses sont allées trop loin alors que les objectifs ont été atteint ?

C’est avec cette pensée en tête ainsi que l’idée de se faire un café que Natasha échoue dans la cuisine de leur étage. L’un des avantage d’être resté ici, c’est qu’il ne lui faut pas toujours faire profil bas. Elle doit juste.. vivre normalement. Faire comme elle l’a toujours fait du temps où l’équipe n’était pas scindée en deux. Sa progression jusqu’à la cafetière se trouve rapidement interrompue par les documents présents sur la table. Impassible, elle se permet de jeter un œil à ceux-ci. Stark ne doit pas être bien loin si il les a abandonné ici. Lui ou peut-être un autre Avengers. Elle entend des bruits de pas qui se dirigent vers elle mais ne relève pas la tête, imperturbable. La rousse doute qu’elle puisse en faire sortir des copies, ainsi préfère-t-elle retenir le maximum de détails. « Bonjour Natasha. » Tony, donc. Sans relever les yeux de la feuille, elle le salue brièvement. S’attarder dans les mondanités, ce n’est pas leur genre. « Tony. » C’est sûrement une bonne chose que ce soit lui et pas un autre. Ils n’ont jusqu'à présent pas réellement pu aborder ce délicat sujet qu’est la Prison Alpha et cette fois-ci semble être une bonne occasion. Ne pas directement se prononcer sur la question est un choix qu’elle a fait. La seule chose qui compte après tout, c’est que la russe ne s’y est pas opposée. « Ce sont les premiers rapports de la prison. Ils sont concluants, on a réussi à faire quelque chose où la sécurité règne. » Elle se retient de hausser un sourcil. Sécurité n’est sûrement pas le mot qu’elle utiliserait pour décrire la chose. D’autant plus tandis qu’elle parcourt le rapport concernant l'endroit. Enfin, Romanoff finit par relever le nez, toisant l’homme un instant. « Qu’est-ce que tu en penses ? On a prévu quelques ajustements avec Reed et Hank. Bruce est occupé sur un autre projet m’a-t-il dit. » Avant de formuler une quelconque réponse, Natasha prend le temps de peser ses mots, laissant le silence s’installer entre eux. Ce qu’elle en pense ne serait sûrement pas pour lui plaire. Ça pourrait peut-être même lui offrir une place dans l’établissement. Ainsi, elle fait ce pour quoi on l’a formée. Elle lui ment. Elle ne laisse rien paraître. Son langage corporel ne dévoile rien, elle ne peut se le permettre. Si le moindre mensonge vient à être soupçonné, ce serait amplement suffisant pour venir semer le doute sur ses intentions. Un pas de travers peut tout faire foirer. Finir dans la Zone Négative ne fait pas partie de ses projets et elle ne se rendrait jamais sans se battre, quitte à y laisser la vie. Ça non plus, elle ne peut pas se le permettre. Parce que ça signifierait qu’elle ne pourrait plus apporter son aide à Rogers. Qu’il lui faudrait établir un nouveau plan.  

« Je ne suis pas certaine de tout approuver. Mais je comprends pourquoi on le fait. Si c’est la seule solution viable pour mettre un terme à tout ça.. » La rouquine hausse les épaules, ne terminant pas vraiment sa phrase pour s’avancer vers la machine à café, saisissant une tasse au passage. Natasha se tourne à nouveau vers le brun pour ajouter quelques mots. « Ils ne nous ont pas vraiment laissé le choix de toute manière, n’est-ce pas ? » Montrer un engouement total pour de telles décisions ne lui ressemble pas. Alors elle admet douter. Elle montre qu’elle y a quand même réfléchi. Mais au final elle approuve et c'est ce qui compte. « Quel genre d’ajustements ? » Cette fois elle arque un sourcil, une curiosité mesurée. Elle refoule l’inquiétude qui pointe en elle et enchaîne sans vraiment lui laisser le temps de répondre. « Quoi qu’il en soit, tu sais que si je peux faire quelque chose de plus pour aider, il te suffit de demander, Tony. » Elle vient s’adosser contre le mur, à ses côtés, la tasse de café entre ses mains, trop chaud pour qu'elle ne puisse le boire immédiatement. Natasha a besoin de la confiance qu’il lui porte pour avancer. Elle a besoin qu’il se sente soutenu et qu’il reste confiant si elle veut qu’il baisse sa garde, ne serait-ce qu’en sa présence. 
Revenir en haut Aller en bas
 

STARKANOFF + black mirror

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petit travail au black
» black pearl raffle
» Noctis Black's story [Terminée... 'fin il me semble ^^]
» Black Box Editions
» Quel personnage de Black Butler êtes vous ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: PLAYGROUND :: CONCRETE JUNGLE OF NEW-YORK :: island of manhattan :: avengers tower :: étage avengers :: séjour-