Partagez | .
 

 In the shadow of the world. || Kaylan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


secret avengers • not. okay.
Kayden T. Jefferson
MESSAGES : 1406
it's a revolution, i suppose
secret avengers • not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2020-kayden-the-denied-son-
In the shadow of the world.
Ft. Alan Underwood


Une nouvelle réunion des Avengers, une nouvelle série de longs silences et de regards étranges. Je n'aurais jamais pensé vivre ça ici, avec eux, eux en qui j'ai confiance. Pourtant, même Steve semble ne pas savoir comment se comporter, lui qui a toujours l'air de savoir quoi faire n'a pas l'air de savoir comment gérer la résurrection de l'élu de Dieu. Et honnêtement, moi non plus. En même temps, qui saurait? Jesus? La prochaine fois que je le croise, je lui poserais la question.

Quoi qu'il en soit, lorsque je sors de la salle de réunion au troisième sous-sol, je fourre mes mains dans mes poches et monte les quelques marches de métal pour rejoindre la salle de surveillance où je m'attarde un peu, observant les écrans par dessus l'épaule de quelques personnes assignées-là. En réalité, je laisse juste s'écouler quelques secondes pour que les autres partent devant. Je ne peux pas les blâmer pour ne pas savoir comment agir, ça ne veut pas dire que j'aime ça pour autant. J'avais des explications à fournir. Peut-être n'aurais-je pas dû tout révéler? Peut-être n'aurais-je dû en parler qu'à Steve? Après tout, il est le seul dans cette assemblée à connaitre mon histoire. Ma vrai histoire. Les autres n'en savent que ce que j'ai  bien voulu en dire, mais lui il en connait le moindre détail. Peut-être parce qu'il est capable de l'entendre, ou peut-être parce que justement il n'a aucune importance.

Dans mes quartiers m'attend l'homme que j'aime, et qui lui n'en sait que trop peu... Mais si c'est ma façon de le protéger de la vérité, n'est-ce pas louable d'une certaine manière? Steve nous dirige, mais Alan a-t-il réellement besoin de savoir les horreurs que j'ai pu commettre? Je ne l'espère pas. Je ne veux pas lui parler de tout ça. Je ne veux pas lui parler de ce qui se passe ici non plus. J'aimerais qu'il ignore les regards et l'ambiance tendue, mais je serais un idiot de croire qu'il n'a pas remarqué les comportements différents. Car ce n'était pas suffisant d'avoir Hydra sur le dos et mon frère qui tente de nous tuer, maintenant je dois supporter ce malaise dans le seul endroit où je pensais être en sécurité. Ou peut-être sont-ce eux qui ne le sont plus tant que je suis là? Je l'ai longtemps pensé, à tort, mais cette idée vient et repart comme les vagues sauvages d'un océan en colère.

Silencieux et discret, conscient de l'heure matinale, je m'infiltre dans mes propres appartements et referme la porte en métal derrière moi. D'un pied puis de l'autre, je me libère de mes chaussures, et je laisse tomber ma veste sur la chaise du bureau avant de me glisser sur le lit, épousant dans un soupir de soulagement la forme légèrement courbée du corps d'Alan, allongé et somnolant. Mes lèvres embrassent sa nuque et je ferme un instant les yeux en passant mon bras contre son torse. - Bonjour toi. - Lui soufflé-je. - Bien dormis? - Ça fait déjà quelques jours, peut-être semaines, qu'il est là, et j'espère qu'il a réussi à s'habituer à ce nouvel espace. Moi je ne dors pas. Je ne dors plus depuis que j'ai dû fuir lorsque Cap et les autres ont été désavoués. Depuis tout ces mois ici, j'ai dû dormir seulement une nuit sur sept, peut-être tout juste quelques heures... Mais depuis les années que je vis ainsi sans ressentir la moindre fatigue, j'ai appris à ne plus me poser la question. - T'as pas trop froid? - C'est qu'il fait pas chaud dans une base militaire souterraine en ciment et métal.. Mais rien qu'un Kayden luisant ne puisse arranger.
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated • leave me alone
Alan T. Underwood
MESSAGES : 383
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://age-of-heroes.forumactif.org/t2258-jeremiah-sterling-judi

« On approche de l'ombre d'une bonne nouvelle ! » dis-je alors que Kayden rentre dans la chambre. À poil mais dissimulé sous un drap, je parcours le journal étalé devant moi. Sur le côté, une tasse de café avec un supplément alcoolisé. Il faut bien ça pour supporter que cet obsédé d'Alec soit perdu dans la nature avec ma pauvre sœur, ma pauvre maman, mon pauvre papa, et mon pauvre Bouc. Je ferme le journal puis le balance sur le côté.

Bien qu'on n'ait toujours pas l'autorisation de foutre le nez dehors – enfin moi, j'évite au maximum mais Kayden et ses copains du cirque sortent malgré tout quand les circonstances l'imposent – il semblerait qu'il y ait enfin une volonté politique de faire sortir les mutants de leur cage. D'ailleurs, quelques-uns ont commencé à pouvoir payer des « cautions » absolument exorbitantes en échange d'une liberté partielle, avec bracelet électronique.

Je me lève, et ne manque pas d'attraper ma tasse en passant. Ainsi que le journal chiffoné. Je porte la précieuse tasse à mes lèvres puis me dirige vers Kayden. Je lui tends le journal puis déclare, le sourire aux lèvres : « Tu veux ta dose d'optimisme du jour ? »
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers • not. okay.
Kayden T. Jefferson
MESSAGES : 1406
it's a revolution, i suppose
secret avengers • not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2020-kayden-the-denied-son-
In the shadow of the world.
Ft. Alan Underwood


Pourquoi si tôt? Pourquoi une réunion si tôt qu'il en est presque tard? Certes, nos petites sauteries sont rarement de bonne augure, et surtout, traitent d'informations sensibles et urgentes. Urgentes dans le sens que l'on vient de les avoir, et que nous devons décider de quoi en faire. Steve a toujours une idée, ils ont tous toujours une opinion. J'ai appris à utiliser ma voix, malgré le fait de ne jamais m'être senti digne de ma place à cette table, mais au moins je participe.

Peu importe l'heure.

Mon retour dans les appartements que je partage avec Alan a été aussi feutré que doux, et lorsque je me suis glissé sur le lit, contre lui, c'est un grognement à moitié endormi qui m'a répondu. Pas de quoi m'offusquer, j'aurais été plus inquiet d'entendre des mots parfaitement construits. Alors compte tenu de l'heure si matinale, nous avons fait ce qui devait être fait: rester là à somnoler, le temps que le temps passe. Il s'est rendormis, j'ai simplement fermé les yeux, et puis finalement lorsqu'il s'est réveillé, nous sommes restés là un instant, dans le noir... avant la lumière.

Des pas dans le couloirs, des voix qui s'élèvent. La base s'éveille et nous aussi. Enfin, lui plus que moi. Pendant qu'il se fait un café avec la vieille machine à filtre que j'ai ramené, je m'esquive pour prendre une douche et laver cette longue nuit de ma peau. Sous l'odeur de savon, je sens le fumé agressif du café noir et lorsque je sors enfin de la salle de bain, je croise son regard qui se lève du journal qu'il tenait dans la main.

On approche de l'ombre d'une bonne nouvelle ! - Je fronce les sourcils, le torse encore luisant et la serviette grise serrée autour de la taille. Il se lève, je l'observe, il s'approche et me tend le journal. - Tu veux ta dose d'optimisme du jour ? - Je le prends aussitôt, le gratifiant d'un baiser sur ses lèvres avant d'ouvrir le papier imprimé. - Dis toujours? Ça ferait pas de mal.. - Et puis je fronce les sourcils. - Attends, où t'as trouvé ça? - Non, parce que dans cette base secrète souterraine, c'est pas comme si on était desservi par les livreurs de journaux.
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated • leave me alone
Alan T. Underwood
MESSAGES : 383
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://age-of-heroes.forumactif.org/t2258-jeremiah-sterling-judi

Je souris au baiser de Kayden, putain ça m'aurait manqué si j'étais mort. J'esquisse un sourire et le laisse avec le journal pendant que je vais chercher mes fringues. « Attends, où t'as trouvé ça ? » Hé merde. Je me stoppe une seconde puis me retourne vers Kayden avant de hausser des épaules : « Je ne suis pas sorti longtemps et j'avais une nounou si ça peut te rassurer. » Changeant rapidement de sujet, et parce qu'il est vrai qu'on m'avait accompagné, je parade pour me montrer sous les moindres coutures : « Tu as vu ? Plus de traces de ce que ton abruti de copain m'a fait. » Oui, à cet instant, je suis encore en colère. Et ça, ça risque pas de changer avant un bon moment.

Finalement, je prends une longue inspiration. Non... j'expire, je vais chercher mon boxer. Je l'enfile puis, le dos tourné à Kayden, je lui dis sans grande fierté : « Au point où on en est, je peux bien te dire ça... » Parce que je sais même pas si je suis recherché ou si je peux sortir, je sais pas où en sont mes comptes, mes numéros, tout... « Je peux pas rester là, pendant que vous sauvez le monde. Je peux pas rester à attendre. » D'abord parce que j'ai déjà vécu cette attente pour un autre héros qui n'est jamais revenu auprès de moi... aussi parce que si je ne suis pas catalogué comme un criminel, j'ai de l'argent à faire rentrer. Ce qu'il s'est passé à l'appartement, outre l'explosion de mon immeuble... était cool, enfin je veux dire que c'est cool que j'ai survécu. Moi, j'ai pas envie de crever. Mais ça fait pas de moi un mec qui doit se cacher, si ? « J'ai des dettes Kayden, beaucoup de dettes. Je paie pour l'affaire et la maison de mes parents, je me suis endetté pour un appartement que j'ai payé une blinde avant d'être viré après les attentats et il a été mis aux enchères, tu vois le truc ? Je me suis endetté pour des caveaux que j'ai fait rénover plein de fois... Je dois des thunes aux banques, aux huissiers, à Jay, à tout le monde. » Je rigole nerveusement.

Mais merde, qu'est-ce que ça fait du bien. Et ça paraît tellement dérisoire par rapport aux événements des derniers jours. Je me rapproche de Kayden et écarte les bras avant de déclarer, sans réelle panique : « Je suis une vraie passoire chéri, alors je dois y aller et faire ce que j'ai à faire. J'ai des engagements. » Je me rapproche de lui et glisse mes bras autour de lui. J'embrasse son menton, ses lèvres et reste une seconde perdu dans ses yeux. D'une voix plus douce, je lui assure que « la bonne nouvelle, c'est que les choses vont s'arranger. »
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers • not. okay.
Kayden T. Jefferson
MESSAGES : 1406
it's a revolution, i suppose
secret avengers • not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2020-kayden-the-denied-son-
In the shadow of the world.
Ft. Alan Underwood


Je ne suis pas sorti longtemps et j'avais une nounou si ça peut te rassurer. - Mes yeux roulent vers le ciel. Au moins, il n'était pas seul. Je ne peux pas l’enchaîner, même si je le saurais en sécurité. Ça ne veux pas dire que j'aime ça. - Tu as vu ? Plus de traces de ce que ton abruti de copain m'a fait - Mon regard le dévore une seconde avant qu'un sourire joueur passe sur mes lèvres. - Oh, j'ai vu, bien en détail, hier soir.

Mon abruti de copain... Je ne peux pas lui en vouloir pour sa colère, je le suis moi-même. Après tout, ne suis-je pas le premier à l'avoir pourchassé ensuite? À l'avoir combattu? Il m'a tué. Il m'a blessé, et à aucun moment je n'ai répondu. Je ne voulais pas lui faire de mal. Si seulement il s'en était tenu à moi...
Ne trouvant rien sur le journal, à part peut-être les libertés conditionnelles contre caution des mutants, révoltant, je le laisse tomber sur le lit. - Au point où on en est, je peux bien te dire ça... - Je tourne la tête, vois son cul serré dans son boxer bleu nuit et remonte vers ses épaules, hautes et verrouillées, signe d'une tension. Sa tête penche vers l'avant, signe d'une honte inavouée, mais également d'une inquiétude. Je fronce les sourcils alors qu'il se retourne, inquiet à mon tour.

Je peux pas rester là, pendant que vous sauvez le monde. Je peux pas rester à attendre. - Veut-il se battre? S’apprête-t-il à me demander de l’entraîner? - J'ai des dettes Kayden, .... - Rien à voir. Des dettes. De l'argent? C'est ça son soucis à l'heure actuelle? Manquer de mourir, attaqué par les militaires, ou alors les mutants emprisonnés, dans une autre dimension?! Il écarte les bras. - Je suis une vraie passoire chéri, alors je dois y aller et faire ce que j'ai à faire. J'ai des engagements. - Ce qu'il a à faire? Ses bras se referment autour de moi et mon corps se tend légèrement. - La bonne nouvelle, c'est que les choses vont s'arranger. - Faudra m'expliquer comment alors. - Dis-je d'un ton neutre. J'ai peut-être la tête trop enfoncée dans les problèmes, ou lui trop dans le dénie, mais quelque chose cloche avec cette conversation.

T'as vu ce qui se passe, là dehors? Tu crois que les banques vont venir saisir quoi? Ton appartement? Il a explosé. Tes parents? Ils sont en fuite, la ferme est à l'abandon. Les caveaux? - Je sais qui se trouve à l'intérieur. - Ils en ajoutent en permanence depuis que cette guerre a commencé, ils ne risquent rien. - Je sonne peut-être froid, mais si je ne suis pas celui qui me trompe, alors j'ai bien peur de devoir lui rappeler le monde qui nous entoure... Et je déteste ça. - Tout tes problèmes d'argents sont temporaires, on s'en occupera quand les choses se calmeront. Je peux les couvrir sans soucis, mais ta vie et ta sécurité... L'argent est plus que secondaire actuellement. - Les huissiers me font moins peur que les militaires qui tuent et emprisonnent pour des raisons aussi haineuses que dégoûtantes. - Et Jay? C'est qui ça?
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated • leave me alone
Alan T. Underwood
MESSAGES : 383
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://age-of-heroes.forumactif.org/t2258-jeremiah-sterling-judi

Je laisse ma main glisser contre son cou puis contre son épaule avant que j'y laisse simplement un baiser. « Me demande pas comment, ça s'arrange toujours. C'est comme ça. » Et en fait, c'est assez vrai. Ce n'est pas que je n'ai rien à perdre, ça fait un moment que ce n'est plus vrai. Mais j'ai toujours eu envie de me dire que j'y arriverais, je traverserais ce qui n'allait pas pour atteindre ce qui allait mieux. Jusqu'à maintenant, ça a été vrai.

Ou peut-être est-ce une sorte d'euphorie à me rendre compte que je suis passé à deux doigts de la mort, avant que mon immeuble ne devienne une poignée de cailloux. Je ne sais pas, peut-être est-ce le bonheur d'être encore vivant. Mais cette épreuve, je l'appréhende comme une étape de plus. Je prends la main de Kayden dans la mienne. « J'ai vu dans quel état tu es arrivé à l'appartement... Je ne sais pas par quoi tu es passé, je peux pas l'imaginer mais... Crois-moi. » En temps normal, j'aurais dit que j'allais arranger ça, mais là, rien ne dépend de moi.

Néanmoins, je fronce les sourcils quand il parle de la ferme. « Pas cette cave pourrie, Kayden. Je te parle d'un vrai appartement que j'avais. Mais c'est pas important. » Vrai appartement que j'avais avant qu'on ne vienne tout me saisir le temps d'une enquête interminable qui m'avait mis plus bas que terre. Quand j'avais une vie à peu près construite. « Peu importe... Je veux pas que mes parents se retrouvent à la rue quand tout sera terminé. T'imagines pas le mal que ça leur ferait, ils méritent pas ça. » Sans m'en rendre compte, je donne un coup du plat de ma main contre mon torse alors que je continue « Je suis responsable de cette famille. » et parce que, égoïstement, je ne veux pas que tout ce que j'ai fait n'ait servi à rien.

Agacé, je laisse Kayden le temps d'enfiler mon pantalon. Je cherche du regard mon t-shirt... ou un autre haut à porter, peu importe. Un truc, une chemise, m'en fous. Qu'est-ce que j'en ai fait ? Je contourne le lit pour aller regarder de l'autre côté... « Problème réglé, des fous armés et un fou... enfin, apparemment, je suis super résistant à l'insécurité. » Je mets la main dessus et le passe. Je me suis bien posé la question des sentinelles dehors. Ce matin, elles étaient sur une opération aux Docks, paraît-il. Mais qu'adviendra-t-il quand elles seront trop proches ? Est-ce que je vais... déclencher quelque chose ? Je me mords la lèvre. En plus, je suis pas sûr que Jay me laisse le temps de danser sous la pluie quand on fera nos totaux. Je force un sourire et reviens vers Kayden : « Tâche de ne pas te faire tuer avec tes copains 'héros', c'est tout ce que je te demande. »
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers • not. okay.
Kayden T. Jefferson
MESSAGES : 1406
it's a revolution, i suppose
secret avengers • not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2020-kayden-the-denied-son-
In the shadow of the world.
Ft. Alan Underwood


Pas cette cave pourrie, Kayden. Je te parle d'un vrai appartement que j'avais. Mais c'est pas important. - Quelle différence? La ferme, son appartement, cet appartement qu'il avait avant? Il n'a plus tout ça. Ils n'ont plus rien, tout comme moi. Nous n'avons plus que ces quelques mètres carrés de béton et de métal. Nous n'avons que nous deux, sa famille cachée quelque part, et Wa... Non. Si? Peut-être...
Peu importe... Je veux pas que mes parents se retrouvent à la rue quand tout sera terminé. T'imagines pas le mal que ça leur ferait, ils méritent pas ça. - Est-ce que tu images le mal que ça leur ferait si tu crevais là-bas? - Je suis responsable de cette famille. - Rétorque-t-il en plaquant sa main contre son torse, y laissant une marque rouge.

Je lève les yeux au ciel alors qu'il me contourne, moi et le lit, pour trouver un t-shirt abandonné. Pendant ce temps, mes doigts viennent pincer l'arrête de mon nez en une moue frustrée. - Problème réglé, des fous armés et un fou... enfin, apparemment, je suis super résistant à l'insécurité. - Je pourrais lui retourner cet argument, mais il n'est pas un mutant. Il ne porte pas le gêne X, on l'a testé. Il est comme moi, d'une certaine manière, mais loin d'être comme moi. Habillée, même si ses pieds sont encore aussi nus que moi sous cette serviette, il revient vers moi. - Tâche de ne pas te faire tuer avec tes copains 'héros', c'est tout ce que je te demande.

Un soupire traverse mes lèvres et je l'emprisonne dans mes bras. Si je voulais, je pourrais le piéger ici. Si je voulais je pourrais le piéger contre moi pour l'éternité... Ou en tout cas les trente prochaines années, mais et après? Pour beaucoup je ne me gênerais pas d'accepter leur haine contre leur survie, mais avec lui je suis égoïste. Ayant perdu Warren, je ne veux pas que ça recommence. Je ne veux pas le perdre aussi. Mais, et s'il mourrait là-bas?Si je le perdais aussi? Si quoi que je fasse, il m'échappait pour toujours? Quel est donc ce choix? Une torture.

Je ne veux pas qu'il t'arrive quoi que ce soit... - Chuchoté-je à son oreille. - Je ne veux pas que tu repartes pour te faire traquer, ou emprisonner, ou t... C'est pas une bonne idée. - L'angoisse de découvrir son cadavre me tétanise, et je n'y peux rien. Je me redresse pour lui faire face, mes bras toujours autour de son torse, mon visage si proche du sien et mes yeux verts ancrés dans le bleu des siens. - C'est pas une bonne idée.
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated • leave me alone
Alan T. Underwood
MESSAGES : 383
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://age-of-heroes.forumactif.org/t2258-jeremiah-sterling-judi

Je fais une sorte de grimace contrariée quand il me parle du mal que ça leur ferait si je venais à mourir moi. Oui, j'étais là quand on a enterré deux de leurs enfants, j'étais aux premières loges et c'était pas beau à voir mais maintenant c'est différent. Et puis je n'ai aucunement l'intention d'y laisser ma peau. Je lui fais un clin d'oeil, en guise de simple signe de confiance – et peut-être par provocation, ou pas – en lui disant que ça n'arrivera pas.

Je me vois pas mort, je veux pas penser à ça. J'arrive pas à me dire que je vais sortir et me faire tuer. Je porte à nouveau la main contre mon torse. Je préfère pas repenser à ça, d'ailleurs. Je prends une longue inspiration, choisissant de ne pas surenchérir pour ne pas inquiéter Kayden davantage, ce n'est vraiment ce que je cherche. Je voudrais rester dans ses bras aussi longtemps que possible, mais malheureusement je n'ai pas envie ni de rester enfermé, ni de traîner mes casseroles derrière moi quand « tout ça » sera terminé.

Quand on pourra enfin sortir, que je mettrai ma main dans la sienne, j'ai pas envie qu'une merde que j'ai provoquée moi nous tombe dessus. Je ressers mon emprise sur lui à l'entendre susurrer à mon oreille. « Tais-toi » lui dis-je doucement simplement, quand il peine à terminer sa phrase. Finalement, je m'écarte de lui. Mes mains se posent sur ses joues et j'essaie de dessiner un sourire sur son visage, du bout de mes pouces : « Je ne serai pas traqué, je ne serai pas emprisonné, je ne serai pas tué, Kayden. D'abord parce que j'ai envie de vivre et ensuite parce que je t'aime, et que j'ai envie qu'on puisse reprendre le cour de nos vies, ensemble. Compris ? »

Je l'embrasse d'abord avec douceur puis mes mains descendent et l'entourent pour l'amener plus fort contre moi. Mes lèvres jouent contre les siennes et ma langue vient rencontrer la sienne. Je pourrai rester là longtemps, si longtemps. Mes mains courent le long de ses flancs et lui font abandonner cette serviette qui se dresse entre moi et le corps dénudé de Kayden. Ma main empoigne sans brutalité son sexe alors que mes lèvres caressent toujours les siennes. J'écarte simplement mon visage du sien pour lui rajouter, et ça me fait toujours peur de lui dire ça... Alors deux fois à quelques secondes d'écart... « Je t'aime, Kayden Jefferson. Et c'est pour ça que je reviendrai. »
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers • not. okay.
Kayden T. Jefferson
MESSAGES : 1406
it's a revolution, i suppose
secret avengers • not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2020-kayden-the-denied-son-
In the shadow of the world.
Ft. Alan Underwood


Je ne serai pas traqué, je ne serai pas emprisonné, je ne serai pas tué, Kayden. D'abord parce que j'ai envie de vivre et ensuite parce que je t'aime, et que j'ai envie qu'on puisse reprendre le cour de nos vies, ensemble. Compris ? - Je soupire, piégé par des arguments qui donnent envie. C'est vrai que je n'ai jamais imaginé une vie de couple avec qui que ce soit, enfin, à part Wanda, peut-être. Mais même elle, à l'époque, la situation était différente. Notre futur était différent, ou il aurait dû l'être.

Mais là, avec lui... C'est effrayant. Si étouffant. J'imagine notre vie à deux dans un monde qui se déchire. C'est une vision impossible superposée à une réalité tragique. À une époque où je n'avais rien à perdre, j'aurais pu annihiler bien des villes avant de reprendre mon souffle, mais maintenant que je tiens cet homme entre mes bras, un sursaut de respiration m’inquiéterait. Encore heureux que je ne sois pas anxieux chronique.

Ses lèvres m'embrassent et en bon petit-copain poli et serviable, je lui rends son baiser. Je le lui rends peu importe la fougue qu'il commence à y mettre et même lorsque ses mains s’emparent de mes fesses pour me plaquer un peu plus contre lui ou que ma serviette m'est volée, je sacrifie un peu d'air pour mieux me joindre à sa langue, mais lorsque sa main saisit mon sexe et que ses lèvres m'abandonnent, mon souffle court retrouve rapidement une certaine stabilité. - Je t'aime, Kayden Jefferson. Et c'est pour ça que je reviendrai.

Un sourire amusé glisse sur mon visage alors que ma main déloge la sienne sans la moindre mauvaise intention ni mauvaise pensée. Avoir cette sensation dévorante d'envoyer mon mec à l'abattoir n'est pas pour aider à sombrer dans cette ambiance là, pourtant je dépose un baiser sur ses lèvres, une manière de lui montrer que je ne lui fais pas la tronche malgré mon refus de lui abandonner mon corps une nouvelle fois. - Je t'aime aussi, idiot. Et c'est pour ça... - Dis-je en désignant mon corps à nu dans un sourire con. - ... que tu reviendras.

Je récupère mon short de nuit abandonné sur le lit et l'enfile avant de revenir vers lui. - Tu sais que les téléphones c'est difficile ici, mais si jamais tu as un problème, je le saurais. - Lui assuré-je en posant mon index sur ma tête. Cette conversation a été fumeuse et je ne suis pas certain qu'il ait compris cette empathie étrange que je ressens en permanence, moi-même j'ai encore du mal, mais je pense qu'il sait au moins que je serais toujours là s'il a besoin d'aide. - Allez dégage avant que je change d'avis. - Je saisis sa main dans un dernier geste, incapable de le laisser partir. - Et soit prudent, s'il te plait. - Un quinjet le déposerait à proximité de la ville, je ne m'inquiètes pas à ce sujet. Je serais incapable de l'y emmener et repartir, ça, en revanche, ce n'est pas une option. Je préfère rester ici et l'imaginer réussir à s'en sortir sans jamais avoir besoin que je débarque en quatrième vitesse.
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated • leave me alone
Alan T. Underwood
MESSAGES : 383
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://age-of-heroes.forumactif.org/t2258-jeremiah-sterling-judi

Je soupire simplement quand il me fait comprendre qu'il n'est pas d'humeur. « pour ça... que tu reviendras », je lui offre un clin d'oeil puis termine de m'habiller, de mettre chaussettes et chaussures, en dépit de la tension dans mon pantalon. Il se rhabille et je me retourne vers lui en songeant à mon téléphone, sans doute mort à ma place. Je passe la main sur mon menton puis lui annonce, comme une vérité absolue, qu'il n'y aura pas de problème. En soit, je n'en suis pas certain mais il faut bien affronter ses responsabilités à un moment donné.

Faire le mort, c'était sans doute pratique pendant un moment mais ça ne peut pas durer indéfiniment... Je copie sa position en posant mon index contre ma propre tête : « À très vite. » Je ne sais pas quoi ajouter... J'ai l'impression qu'on se dit au revoir, vraiment, comme si on n'allait plus se voir avant un moment. Je fronce les sourcils puis fais un pas vers la porte. Il s'empare de ma main. « Et sois prudent, s'il te plait. » Je sais, je sens que ça va pas bien se passer, mais je veux pas que Jay débarque un beau jour et vienne tout gâcher. J'ai envie qu'après...

J'ai pas envie que Kay apprenne tout de la bouche de celui qui sait tout, j'ai pas envie qu'il l’apprenne, et encore moins comme ça... Je lui fais un petit signe de la main avant de quitter la pièce.

Arrow Viens, j'ai des bonbons...
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

In the shadow of the world. || Kaylan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Forge World
» Nouveauté Forge World
» 05. You roxx my World
» Commande Forge World du Père Noël !!!
» Le renouveau de la World War avec Dust Tactics (et AT-43)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: PLAYGROUND :: the united states :: rogue nation-