Partagez | .
 

 Thunderbolts + One Hell of a Team

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


thunderbolts + fry those bitches
avatar
MESSAGES : 334
it's a revolution, i suppose
thunderbolts + fry those bitches
Voir le profil de l'utilisateur http://age-of-heroes.forumactif.org/t2463-lena-i-am-hell-bound
One Hell of a Team
Thunderbolts
Léna s’étira longuement en poussant un soupir satisfait et s’avança tranquillement jusqu’au bord du toit sur lequel elle se trouvait avec son équipe.

Ça faisait une éternité qu’ils étaient enfermés chez Oscorp et elle pouvait enfin savourer d’être à l’extérieur. Elle savait dans quoi elle s’engageait en passant cet accord avec Osborn mais elle ne s’était attendue à devoir être consignée dans sa putain de tour sans possibilité ou presque d’en sortir.
Ce soir c’était différent. Ils étaient enfin envoyés sur le terrain pour voir de quoi ils étaient capables. Osborn voulait sans doute comment ils fonctionnaient en tant qu’équipe mais ce qui l’intéressait elle c’était de voir de quoi ses partenaires étaient capables, surtout l’autre taré là, Grimes. Elle ne l’avait pas encore vu en action mais elle ne doutait pas un instant qu’il devait être des plus intéressant.
Et il y avait Alistair et Iblis. Eux aussi elle voulait les voir à l’œuvre. Elle savait de quoi ils étaient capables mais voulait le voir de ses propres yeux. Elle était persuadée que ce serait magnifique.
Et puis cette sortie serait aussi l’occasion pour elle de laisser un peu sortir Venom. Il était de plus en plus agressif à force de devoir être contenu et elle avait plus d’une fois manqué de le laisser prendre le dessus. Il pourrait enfin se dépenser un peu.  

Elle glissa sa main dans sa poche pour en sortir l’oreillette que lui avait confié Harry et la mise en place en grommelant. Il tenait absolument à ce que toute l’équipe en porte afin qu’ils puissent communiquer plus efficacement et que lui puisse les superviser à distance. " Des conneriiiies. " Et elle pensait exactement la même chose.
Attendant les instructions de son supérieur, elle se mit à marcher lentement le long du rebord, laissant son regard balayer les alentours, savourant la brise nocturne. Il valait mieux qu’il se dépêche de leur donner le feu vert parce qu’autant elle ne sentait pas les autres particulièrement énervés, autant Venom commençait à gronder de plus en plus.

Poussant un nouveau soupir, elle activa son oreillette pour s’adresser à Harry d’une voix agacée. « Equipe 1 en position depuis maintenant... » Elle jeta un regard à sa montre en soupirant. « Dix minutes. Alors bouge toi le cul parce que ça commence à devenir un peu frustrant de devoir attendre. » Venom ricana légèrement mais elle le fit taire quand la voix d’Osborn résonna dans l’oreillette. « Vous attendez mes ordres. Point. » Elle leva les yeux au ciel en poussant un grognement plus proche de ceux de Venom et coupa son oreillette en insultant intérieurement le jeune homme.
Putain mais à quoi est ce qu’il jouait ? Ça l’éclatait de l’énerver comme ça ? Où alors c’était parce qu’il voulait absolument jouer au petit chef avec elle ? Il devait pourtant être au courant que Venom n’aimait pas être bridé comme ça.
Et elle non plus.

Elle se laissa tomber pour s’asseoir sur le rebord du toit, laissant ses jambes pendre dans le vide puis tourna son regard vers ses coéquipiers qui attendaient un peu en retrait. Un sourire amusé se dessina sur son visage quand elle observa les tenues données par Oscorp avant qu’elle ne lâche un. « Très saillantes vos tenues les gars. » Sur un ton moqueur.
Elle avait refusé d’en porter une et était toujours habillée en civile. Elle n’avait pas besoin de ce genre de gadget. Elle comptait sur son symbiote pour la changer et la protéger.
D’ailleurs en parlant de ça.

Elle laissa Venom prendre le dessus et recouvrir l’ensemble de son corps en dehors de sa tête, grognant et grimaçant légèrement pendant le procédé, qui se révélait toujours douloureux. C’était la première fois qu’elle le laissait autant la changer et elle n’était pas encore habituée. Elle afficha un air satisfait en voyant le résultat et reprit la parole à voix haute, ignorant les potentielles réactions que pourraient avoir ses coéquipiers. « C’est nouveau l’araignée blanche ? » Elle passa ses doigts sur le symbole, parodiant celui de Spidey visiblement. « J’aime beaucoup. » Le symbiote poussa un petit rire empli de fierté.

La voix d’Osborn résonna brusquement dans son oreillette, la faisant légèrement sursauter. « Vous avez le feu vert équipe 1. » Elle leva les bras en l’air en poussant un cri de victoire, Venom en faisant de même, et balança sa tête en arrière pour s’adresser à Alistair et Grimes. « Vous avez entendus le Boss ? Let’s go guys ! » Elle se releva d’un bond et reprit, s’adressant à Harry cette fois. « Distance de la cible ? » C’était tout ce qui l’importait. Tout ce qu’elle voulait savoir c’était dans combien de temps ils tomberaient sur leur victime. Elle se fichait de qui il s’agissait ou de leur nombre. Elle voulait juste se dépenser et s’amuser un peu.

_________________

I'm some kind of monster
Now I'm raging wild
Revenir en haut Aller en bas


thunderbolts • fry those bitches
avatar
MESSAGES : 1725
it's a revolution, i suppose
thunderbolts • fry those bitches
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2243-alistair-victor-alexis
ONE HELL OF A TEAM
thunderbolts #1
Enfin, on était de sortie. Pas que j’avais daigné rester enfermé entre quatre murs le temps qu’on nous trouve de quoi nous occuper, au contraire, mais j’avais quand même signé pour éclater des têtes, pas lire le règlement intérieur pendant trois semaines.

Peu importe, on était là et j’avais une féroce envie de me dépenser. Le seul hic était certainement cette combinaison qu’on nous avait fait enfiler, à « l’autre » et à moi. À croire que les nanas étaient exemptées de ce traitement de faveur, ce que j’avais pas voulu comprendre sur le moment, plus agacé qu’autre chose. À la différence que la mienne avait un petit plus qui pouvait rendre une éventuelle transformation moins embarrassante. Ça va, t’es pas mal armé pour un écossais. À votre avis, c’était quoi le plus gênant, que Richardson me fasse une remarque comme ça un jour ou que ce soit Iblis qui se permette de glisser ça dans mon propre caisson ?

Plus sérieusement, on s’était posté sur ce toit - qu’on serait forcé de quitter d’ici peu, on est d’accord - et cela faisait bien quelques longues minutes qu’on attendait le feu vert du patron.
Dix, hein ? On m’aurait dit trente que ce serait revenu au même. J’en avais marre d’attendre. J’ai faiiiiiim… grogna l’autre, alors que je sentais Venom être aussi tendu que moi. Le seul qui semblait être à peu près zen c’était Grimes, et je savais pas comment il faisait, en fait. Ça doit être un truc de gens normaux.
Je déconne, hein. C’est pas comme s’il bossait pas avec moi pour Chimera. Je l’ai déjà vu, il est pas équilibré non plus comme gamin. Moi j’le trouve drôle le Marsupilami. Sans doute une histoire de psychopathie avancée. Cet idiot essaie de se barrer et le rattrape par le col, le ramenant là où il devait être : à se toucher les couilles avec nous. Quand il fait pas chier. C’est vrai qu’il peut parfois être agaçant, lui aussi. Et là aucune pathologie pourrait l’excuser…

Les bras croisés, je marchais çà et là sans vraiment jauger, jetant un coup d’œil furtif vers l’horizon ou vers l’un de mes deux partenaires. Léna en avait profité pour nous interpeller alors qu’elle s’était assise sur le rebord du toit.
« Très saillantes vos tenues les gars. » par quoi je répondais très aimablement et en toute spontanéité… « Va chier, » grommelai-je en jetant un coup d’œil en biais dans une autre direction. C’était pas le moment d’en rajouter non, et la bienséance pour le chef d’équipe, ils pouvaient tous se la fourrer là où je pense.
Sans rancune.

La transformation opère chez Venom et mon œil se balade naturellement sur sa silhouette noircie par le symbiote. (Quoi encore ? J’ai pas le droit, peut-être ?) Au même moment, je me rapproche un peu du bord, les bras toujours entremêlés contre mon torse. J’inspirai doucement mais profondément. Ça lui fait un sacré cul ! Hm, pas faux. Discrètement reluquée, j’avais détourné les yeux lorsque Venom s’était exclamé. Ok… c’était bon pour nous.
Je jetai un coup d’œil vers la ville sous nos pieds, prenant le temps de capter les différentes odeurs qui me parvenaient sous cette légère brise nord-est. J’avais fermé les yeux en retrouvant cette même emprunte olfactive dont j’avais pu prendre connaissance lors des préparatifs. Je n’étais pas très en phase avec Iblis pour bien des choses, mais je m’étais grandement amélioré en la matière depuis que nous étions réunis. Ça aurait été beaucoup plus difficile si le vent n’avait pas été coopératif, ou si la pluie avait pointé le bout de son nez.

« Distance de la cible ? » Question visiblement lancée à Osborn, pourtant… « Pas loin… » alors que je rouvre les yeux, leur clair brassant le paysage urbain. J’ai l’air de chercher quelque chose quand… Putain, gueuleton à tribord ! Instinctivement, j’oriente mon regard plus vers la droite, aiguisant ma vision - déjà affûtée - en m’y concentrant. Effectivement, la cible remontait l’artère qui nous était donnée de contempler de notre poste. Un mouvement d’épaules vers l’arrière, qui fait craquer quelques os. « À midi, près du Starbucks. » On parlait d’un type qui était certainement trop loin pour que quelqu’un d’autre du trio puisse en discerner les traits, mais passons. L’insigne de la marque était plus ou moins visible à distance et c’était largement suffisant.

« Et comment tu comptes attraper un type qui devient invisible, hein ? »
« Tu tires dans le tas. Au pire, on a un chien renifleur… »

Discussion dont je n’avais pas eu connaissance, ce qui semblait être plutôt bon signe pour la tête des responsables.

Toujours est-il qu’on chassait invisible man, et on était même pas sûr qu’il soit tout à fait seul, en fait. C’est bien pour ça qu’on était trois, non ? Pour palier à l’imprévisible ? Ou tous se faire défoncer en même temps, ça dépend du point de vue. Je soupire un coup, ne quittant pas des yeux la cible. « J’suis pas certain d’apprécier un vol plané… » Que ce soit en étant aidé par Venom ou par autre chose, d’ailleurs. Mais on était jamais à l’abri de ce genre de scénario… surtout avec une bande de tarés pareille.
Revenir en haut Aller en bas


chimera + whatever, man !
avatar
MESSAGES : 192
it's a revolution, i suppose
chimera + whatever, man !
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t1934-walter-monsters-in-the
ONE HELL OF A TEAM
thunderbolts #1
Walter était excité. Non oubliez. Il n’était pas excité. Agité ? Fébrile ? Il ne savait pas s’il y avait un mot assez fort pour décrire l’état dans lequel il se trouvait. Ses abrutis de nouveaux patrons avaient osé l’enfermé il ne savait combien de temps. Il avait une assez mauvaise notion du temps, surtout dans de telles conditions. Et maintenant il était libre. Ils l’avaient enfin relâché pour leur première mission en tant qu’équipe. Et Walter était maintenant pire qu’une bonne dizaine de lapins Duracell. Ses yeux ne cessaient d’aller de droite à gauche, de bas en haut et observaient ses environs. Il en avait assez de rester sans bouger. Il voulait de l’action. Il voulait du sang. Il voulait s’amuser quoi. Alors il décida que trop c’était trop ! Il fit quelques pas en direction du bord du toit mais se sentit presque immédiatement décoller du sol et tiré en arrière par le col. Il jeta un coup d’œil boudeur à Alistair qui venait de l’empêcher d’aller s’amuser. Il ne le savait pas aussi rabat-joie. Il l’avait cru plus drôle que ça puisque c’était Braiden qui l’avait ramené à Chimera.

Alors il se mit à faire ce qui lui restait. Il s’observa sous toutes les coutures. S’il devait accorder une chose à son nouveau boss c’était qu’il lui avait fourni un super costume. Maintenant il pouvait presque se croire comme un super-héros. Un grésillement, puis une voix se fit entendre dans l’oreillette qu’on lui avait fourni et interrompit ses pensées. « Vous attendez mes ordres. Point. » Quel rabat-joie, ce mec. Il fallait vraiment qu’il se décoince et apprenne à s’amuser un peu de temps en temps. Il délaissa ces pensées déprimantes pour continuer à se pencher sur sa nouvelle tenue. Il se faisait déjà tout un tas de films sur ce qu’il allait pouvoir faire avec et s’imaginait tout un tas de scénarios de poursuites plus haletantes les unes que les autres. Il lâcha un léger rire rien qu’en imaginant les têtes que feraient ces soi-disant héros lorsqu’ils les arrêteraient. Bien sûr si possibilité d’arrestation il y avait. Son rire se fit plus lugubre à cette idée.

Il reprend pied dans la réalité en entendant la voix de leur chef d’équipe qui lâche un « Très saillantes vos tenues les gars. » Walter se stoppa dans l’admiration de ladite tenue et lui offrit un sourire éblouissant et fier, alors qu’Alistair lui répliquait un « Va chier. » guttural. Walter se tourna vers lui se demanda pourquoi il était aussi… agréable. Puis il haussa les épaules et arrêta de se poser des questions aussi futiles. Il regarda à nouveau leur chef d’équipe, qui était la seule à porter ses vêtements de civil, alors qu’elle commençait à se transformer sous leurs yeux et que son corps se recouvrait de Venom. Il lâcha un « Trop cooool ! »

Il se mit ensuite à siffler un petit air alors qu’ils étaient encore obligé d’attendre qu’on leur donne le feu vert pour enfin se lancer en chasse. Ce qui le frustrait au plus haut point. Ilse mit ensuite à tourner sur lui-même, visage tourné vers le ciel.Il en avait marre d’attendre. Il en viendrait presque à regretter le bon vieux temps où il bossait pour son premier boss qui lui foutait royalement la paix quant aux méthodes qu’il employait et qui lui laissait libre court pour ses parties de chasse. On lui donnait une cible, et après il se débrouillait, il en faisait ce qu’il voulait, n’avait pas à attendre comme un bon petit toutou pour qu’on lui donne le droit de partir en chasse.

Et finalement, interrompant ses pensées, comme un signe divin, une réponse à ses prières, la voix de leur chef lui parvint aux oreilles. « Vous avez le feu vert équipe 1. » Apparemment il n’était le seul à qui cette nouvelle plaisait, à en croire le cri poussé par leur chef d’équipe. « Vous avez entendu le Boss ? Let’s go guys ! » Elle se releva d’un bond avant de continuer. « Distance de la cible ? »Le regard de Walter passa de Léna à Alistair quand celui-ci lui répondit du tac au tac. « Pas loin… » Maintenant restait à le repérer un peu plus précisément que ça, parce que de ce qu’il avait compris du briefing, leur ennemi était invisible. Mais c’était cool, ça rendait les choses un peu plus ardues, ça donnait un peu de challenge et de saveur à la chasse. « À midi, près du Starbucks. » Sa tête tourna tellement vite qu’il eut peur que sa nuque craque. Il plissa les yeux à la recherche de l’homme invisible devant le Starbucks… mais ne vit rien, sans grande surprise. « J’suis pas certain d’apprécier un vol plané… » À ces mot, les yeux de Walter s’illuminèrent. Il se retourna, tapa sur l’épaule d’Alistair et se dirigea vers la ruelle sur le côté du bâtiment sur lequel ils se trouvaient tous les trois en trottinant. Il fit un petit signe de la main à Léna et Alistair sans se retourner vers eux. « On se retrouve en bas ! » Puis il plongea, tête la première dans la ruelle. Au moment de l’atterrissage, au lieu de s’écraser au sol, il se fondit dans les ombres. Le haut de sa tête réémergea à la sortie et il essaya à nouveau de repérer sa proie, encore une fois sans succès. Mais cela lui importait peu. La chasse était lancée, plus rien ne lui importait. Il savait juste qu’il allait enfin pouvoir s’amuser. Son rire résonna lugubrement dans la ruelle alors qu’il replongeait dans les ombres et commençait son avancée vers le Starbucks.

_________________

Hush little hero don’t you hide
Wally’s gonna find you keep that in mind
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

Thunderbolts + One Hell of a Team

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» Team Aura (pv : Red Wolf )
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]
» 05. What the hell are you waiting for.
» Welcome Hell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: PLAYGROUND :: CONCRETE JUNGLE OF NEW-YORK :: bronx-