Partagez | .
 

 BACK TO HOME ♦ BRAIDENN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


chimera • whatever, man !
avatar
MESSAGES : 56
it's a revolution, i suppose
chimera • whatever, man !
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2258-jeremiah-sterling-judi
MessageSujet: BACK TO HOME ♦ BRAIDENN   Sam 24 Déc - 12:55

Je l'ai appris il y a trois jours, mais j'ignore exactement quand cela s'est produit.

Je ne suis pas retourné à Chimera depuis mon altercation avec Braiden, et il ne m'a pas demandé de revenir non-plus. J'ai pris le temps de me calmer, de me répéter que c'est lui et que je lui suis loyal, aussi irraisonnées me semblent parfois ses décisions. J'ai pris une fausse identité, grâce à ses contacts. Jouer avec les noms, ce n'était pas un problème mais j'ai dû me résoudre à aller me recenser, sous peine de voir débarquer chez moi des agents du HPU. Je peux les faire exploser les uns après les autres, cela ne me dérange pas mais jusqu'à quand ? Je n'aspire pas à mener une vie rangée, même si j'en donne parfois l'apparence. Si j'ai tout de même pris un appartement, si je descends tout de même relever un courrier, si je paie tout de même quelques factures, ce n'est que parce que je souhaite rester invisible. Je suis ce voisin du rez-de-chaussé qui travaille tard, qu'ils voient passer de temps à autres et tant qu'on ne se penche pas sur mon cas, cela me convient totalement.

Je l'ai appris il y a trois jours, mais j'ignore exactement quand cela s'est produit.

J'ai mis la carte de recensement dans mon portefeuille. Deux de mes fenêtres donnent sur une cour intérieur. Je les ferme mais je ne piège jamais les lieux parce que hormis Braiden, personne ne peut savoir que je vis ici. Si on vient à l'apprendre, si on vient me causer du tord, que ce soit ici ou ailleurs... L'immeuble explosera et s'effondrera sur ceux qui auront eu l'imprudence de ce pas me tuer tout de suite. Je donne deux tours de clefs puis remonte mon col contre mes joues. Je marche d'un pas rapide en direction du QG de Chimera, espérant y trouver Braiden. Je me retourne de temps à autres, parfois je change de trajectoire mais si un inhumain voulait me suivre, j'imagine qu'il y parviendrait si tenté qu'il puisse se rendre invisible, par exemple. Je me contente de prendre un taxi sur une partie du trajet pour essayer d'écarter cette hypothèse, n'ayant pas vu de véhicule me suivre.

Je l'ai appris il y a trois jours, mais j'ignore exactement quand cela s'est produit.

Elle était d'une combativité incroyable, je le sais pour avoir déjà été envoyé en mission avec elle et à cette époque je lui aurais confié ma vie sans le moindre doute, parce qu'elle était forte. C'est son arrivée à Chimera qui m'a posé problème, ses exigences, son obstination à vouloir tout savoir, tout connaître, à vouloir être une égale plus qu'une vassale. Et comme toujours, pris d'une sorte d'élan de confiance absolu, Braiden ne veut rien entendre. Ou rien voir. Haiko est morte, apparemment on dit qu'il s'agirait d'une punition pour avoir voulu quitter Hydra et je me demande si je ne devrais pas me déplacer plus souvent. Est-ce qu'elle a fait quelque chose qui leur a déplu ? Je ne vois pas Hydra comme les sauveurs de l'enfant que j'ai été, de l'adolescent qu'ils ont ramené au pays, je les vois comme des partenaires avec lesquels l'alliance est arrivée à son terme. J'espère pour eux, et pour moi, qu'ils ne voudront pas me faire connaître le même sort. J'arrive, cherche Braiden et je le retrouve assis près de plusieurs photographies étalées sur un bureau. Je n'y prête pas vraiment attention et m'assieds silencieusement en face de lui, cherchant son regard.
Revenir en haut Aller en bas


thunderbolts + fry those bitches
avatar
MESSAGES : 413
it's a revolution, i suppose
thunderbolts + fry those bitches
Voir le profil de l'utilisateur http://age-of-heroes.forumactif.org/t2467-braiden-like-a-puppet-
MessageSujet: Re: BACK TO HOME ♦ BRAIDENN   Ven 13 Jan - 18:33
Back to Home
Glenn & Braiden
Haiko était morte.
Braiden avait appris la nouvelle trois jours plus tôt par un des ses contacts encore présent à HYDRA. Il n’avait pas eu tous les détails de l’affaire mais visiblement les anciens supérieurs de sa partenaire n’avaient pas apprécié qu’elle ait choisie de les quitter pour rejoindre Chimera. Il n’avait pas compris et ne comprenait toujours pas comment ça avait pu se produire. Ils avaient pourtant eu le soutien de Leonhard qui leur avait promis de plaider en leur faveur en échange des infos sur le SHIELD qu’il avait pu leur fournir. Est ce qu’il avait essayé de les doubler ? Le Richardson en doutait fortement, Theodor lui avait donné l’impression d’être un homme de parole.
Il devait en savoir plus.

Il avait demandé à ses homme de main de ne pas venir le déranger depuis qu’il avait appris la nouvelle et s’était enfermé dans sa salle de briefing -comme il l’appelait- pour réfléchir à la marche à suivre. HYDRA allait payer pour ça. Il aurait dû savoir que l’organisation n’était pas du genre à laisser partir ses agents comme ça, surtout quand ils étaient aussi doués que Haiko mais ils avaient trouvé un accord. Et si on lui avait bien appris une chose, c’était que ceux qui ne tenaient pas parole devaient payer.

Les deux mains appuyées sur son bureau, penché au dessus des photographies étalées dessus, il réfléchissait à la première chose qu’il allait faire. Il ne cessait de mettre des plans au point mais les abandonnait tous au bout de quelques minutes en réalisant qu’ils ne tenaient pas la route.
Son regard se posa sur la photo de Leonhard Corp, se faisant plus soucieux. Il allait devoir rendre une petite visite à Theodor pour tirer tout ça au clair. Et il espérait vraiment pour la tête d’HYDRA qu’il n’avait rien à voir avec la mort de sa partenaire. Dans le cas contraire…

Il entendit la porte du bureau s’ouvrir mais ne releva même pas la tête, sachant très bien qu’il ne pouvait s’agir que de Glenn. Il était le seul qu’il autorisait à débarquer sans prévenir dans son bureau. Bon, il y avait Walter aussi mais il était beaucoup plus… Enthousiaste quand il débarquait.
C’était Glenn.

Le marionnettiste garda son regard posé sur les photos, continuant de chercher des idées, des plans qu’il pourrait mettre au point pour retrouver qui exactement avait fait la peau à Haiko, ne prêtant toujours pas attention à son frère.

Au bout d’un long silence, il repoussa d’un geste las les photos et se redressa en soupirant bruyamment, posant son regard sur le brun, assit face à lui. Il lui lança un sourire amusé, haussant un sourcil dans le même temps avant de prendre -enfin- la parole. « C’est bon ? T’as fini de faire la gueule ? » Est ce que c’était une bonne idée de ramener leur dernière discussion sur le tapis ? Probablement pas. Mais il ne pouvait pas s’empêcher de taquiner Glenn. Et il savait que le mutant ne lui en tiendrait pas -trop- rigueur.
Il sortit une clope de son paquet pour l’allumer et fit glisser le rapport sur la mort d’Haiko que son contact lui avait envoyé vers Glenn en le désignant d’un mouvement de tête. « Je suppose que t’es au courant ? » Sans même attendre de réponse, il se mit en marche vers le frigo dans un coin de la pièce en grommelant à cause de son dos en vrac à force d’être resté penché sur le bureau et en sortit deux bières avant de revenir vers son bras droit.
Il en posa une devant le brun et s’assit sur le bureau tout en ouvrant la sienne avant de la lever légèrement en l’air et en but une gorgée. « Il va falloir qu’on fasse quelque chose. » Il sentit que Glenn allait lui faire une remarque, probablement pour lui dire que ce serait suicidaire de s’en prendre directement à HYDRA et reprit dans la foulée. « Je parle pas de nous attaquer à HYDRA hein. Je suis fêlé mais quand même. » Il ponctua sa phrase par un ricanement. « Mais je veux le responsable. » Il hocha faiblement la tête, son visage reprenant une expression plus sérieuse. « Je sais que tu la portais pas vraiment dans ton cœur mais… Je pense que t’es d’accord avec moi. Non ? » Haiko était un agent de Chimera. Ils devaient envoyer un message fort en montrant qu’ils ne pouvaient pas laisser ce genre d’action impuni.

_________________

I'm Only Joking
I'm Just A-Fucking With Your Head
Revenir en haut Aller en bas


chimera • whatever, man !
avatar
MESSAGES : 56
it's a revolution, i suppose
chimera • whatever, man !
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2258-jeremiah-sterling-judi
MessageSujet: Re: BACK TO HOME ♦ BRAIDENN   Dim 22 Jan - 22:46

Il garde le visage baissé sur ses documents. Je cherche son regard, il reste captivé par ses photographies, ses informations, ses recherches et je cale simplement mon dos contre le fond de la chaise, attendant qu'il veuille bien daigner m'accorder un peu de son attention. Et puis je n'ai pas envie de claquer du poing sur la table pour un rien, je sais être patient quand il le faut. Je joins les mains et attends patiemment. Est-ce que je suis satisfait de la mort d'Haiko ? Certainement même si j'aurais préféré pouvoir tirer son petit jeu au clair avant qu'on ne prenne une décision. Enfin « on »... J'observe Braiden, me demande s'il n'est pas trop confiant envers les personnes qui l'entourent, parce qu'il s'attache trop à des personnes qui lui ressemblent. Pas stables. Autant j'ai appris à connaître l'homme et à composer avec son comportement, parce qu'inconsciemment, dans cette sorte de folie apparente, il y a un raisonnement cohérent. Mais il confond sa névrose avec celles des autres, et ça lui causera des torts.

Je ne sais pas vraiment déconner les expressions faciales. Enfin comme tout le monde mais un haussement de sourcil minuscule ne m'indique rien de plus qu'un haussement de sourcil, j'ai déjà été celui qui pose les questions mais celui qui interprète les réponses. Aussi je ne sais que de Braiden ce qu'on m'a dit en arrivant, qu'il serait furax, neutre, ou sur les dents. Les trois réactions seraient compréhensibles en fait. Mais la mort d'un membre de Chiméra – aussi douteux fut-il – ne restera probablement pas impuni. Question de principe, question de sécurité, et peut-être question de vengeance. Finalement, Braiden finit par lâcher un long soupir puis change de masque pour afficher un sourire qui lui va bien.

Quelle que soit son humeur d'ailleurs. Finalement, il ouvre les hostilités par une question à laquelle je ne réagis pas tout de suite, à savoir : « C’est bon ? T’as fini de faire la gueule ? » Je regarde les photographies qui attiraient tant son attention quelques secondes auparavant puis lève les yeux sur lui, répondant simplement : « Si tu entends par 'faire la gueule', essayer de te faire comprendre que tu t'entoures de personnes peu fiables qui t'enverront six pieds sous terre, au mieux, alors non. Je n'ai pas encore fini. J'étais ravi d'ailleurs de constater que Lydia ne t'a pas déjà causé trop de torts auprès de tes... contacts. Tu sembles plutôt en forme. » Cette conversation est sans fin, on le sait tous les deux. Cette rencontre avec son prêtre, je ne la sentais pas du tout. Et encore moins avec Lydia dans les parages mais il le sait déjà...

Je prends le rapport que mon frère fait glisser dans ma direction, me redressant légèrement dans mon siège. Je me demande comment il prendrait le fait que j'en vienne à tuer l'un de ses associés sans l'en avertir au préalable d'ailleurs ? Sa question, rhétorique surtout, n'attend pas de réponse et il a la politesse de ne pas me demander ce que je pense que sa mort. Par contre, c'est effectivement fâcheux si Hydra en est à l'origine. La fumée envahit l'air doucement et Braiden revient vers moi avec deux bières. Le moins que l'on puisse dire, c'est que Haiko était tombée sur un agent plus fort qu'elle – et il y en avait peu, j'en suis sûr pour avoir déjà fait équipe avec elle – ou sur quelqu'un de confiance.

J'ouvre la mienne à mon tour et en bois une gorgée avant que Braiden n'annonce la couleur. Je le fixe silencieusement, me demandant s'il a vraiment une idée en tête, et notamment une cible. Parce que, clairement, il ne nous est pas possible de nous en prendre directement à la bête dans son intégralité. Je l'écoute, et ne manque pas d'afficher un sourire en coin quand il reconnaît être « fêlé » comme lui l'appelle. N'est-ce pas un critère de recrutement chez Hydra, de toutes façons ? Si on met de côté les opportunistes. Et pour travailler pour Hydra, argent ou pas, il faut être totalement inconscient des implications ou forcément un peu dérangé, quelque part...

« Mais je veux le responsable. » « Cela s'entend. » Je passe ma main contre mon cou puis baisse le regard sur les photographies alors qu'il me demande si je suis d'accord. Là-dessus oui, effectivement. Je garde la bière en mains puis pose un coude contre le bureau de Braiden : « La question n'a jamais été de l'apprécier ou pas. Haiko se battait très bien et quand nous avons fait équipe ensemble, je n'ai jamais eu à regarder au-dessus de mon épaule pour vérifier qu'elle faisait son travail. Mais tu sais que Chimera, ça a été différent. » Je laisse planer un bref silence puis ajoute : « Mais bien entendu, on ne peut pas laisser Hydra nous éliminer sans répliquer. Il sera facile pour eux de nous causer du tort si on s'en prend à l'organisation donc effectivement, il faut retrouver deux personnes : le donneur d'ordre et l'exécutant. » Mon regard va vers la porte puis, entre la provocation et la réelle proposition, je lui demande s'il va utiliser la position pour le moins ambiguë de Lydia pour pouvoir identifier les coupables.
Revenir en haut Aller en bas


thunderbolts + fry those bitches
avatar
MESSAGES : 413
it's a revolution, i suppose
thunderbolts + fry those bitches
Voir le profil de l'utilisateur http://age-of-heroes.forumactif.org/t2467-braiden-like-a-puppet-
MessageSujet: Re: BACK TO HOME ♦ BRAIDENN   Ven 3 Fév - 19:31
Back to Home
Glenn & Braiden
Braiden s’était contenté de rouler des yeux quand son frère avait évoqué le fait qu’il ne savait pas s’entourer de gens de confiance et avait rapidement changé de sujet, embrayant sur la mort d’Haiko et sur sa volonté de la venger.
C’était probablement stupide, voir même suicidaire -et ce même malgré ses critères- mais il refusait que la mort de sa partenaire ne soit pas punie. Il fallait qu’ils envoient un message. Et un message fort tant qu’à faire.

« Cela s'entend. » L’expression sérieuse du blond s’effaça, laissant apparaître un sourire ravi. Ah ben quand même ! Il s’était dit que compte tenu de la relation qu’avait Glenn avec la jeune femme il n’arriverait pas à le convaincre de l’aider dans cette petite vengeance mais il acceptait finalement. C’était beau. « La question n'a jamais été de l'apprécier ou pas. Haiko se battait très bien et quand nous avons fait équipe ensemble, je n'ai jamais eu à regarder au-dessus de mon épaule pour vérifier qu'elle faisait son travail. Mais tu sais que Chimera, ça a été différent. » Le marionnettiste leva brièvement les yeux au ciel. Oh ça oui, il avait très vite vu que c’était différent. Il avait encore du mal à comprendre pourquoi il ne lui avait pas fait confiance alors qu’elle avait fait se preuves dès son arrivée dans l’organisation. Mais bon, c’était Glenn… Il avait du mal avec un peu tout le monde en dehors de lui. « Mais bien entendu, on ne peut pas laisser Hydra nous éliminer sans répliquer. Il sera facile pour eux de nous causer du tort si on s'en prend à l'organisation donc effectivement, il faut retrouver deux personnes : le donneur d'ordre et l'exécutant. » Il prit une gorgée de bière, hochant la tête au moment de déglutir. Ouaip, c’était ça le projet. Il savait très bien qu’ils n’étaient pas de taille face à l’ensemble des super nazis et même si ce serait grandiose de pouvoir leur mettre un peu sur la tronche il ne prendrait pas ce risque. Ils avaient encore trop de choses à accomplir.

Le regard de Glenn glissa vers la porte, provoquant un léger froncement de sourcil chez le Richardson qui s’accentua quand son frère se retourna vers lui. Oh il n’aimait pas ce regard. Il savait ce qu’il signifiait et il savait qu’il n’allait pas aimer ce qu’il allait dire.

Il écouta silencieusement sa proposition, d’abord intrigué mais se crispa immédiatement en entendant le nom de Lydia associé à l’idée de son frère. Il poussa un soupir dépité, presque déçu par cette idée mais garda le silence un long moment, se contentant de descendre de la table pour commencer à faire les cents pas, lentement, la tête balancée en arrière.

« Donc… » Il vida sa bière d’une traite avant de reprendre. « Grosso modo, tu me demandes si je compte utiliser Lydia comme agent double. » Il s’immobilisa, tourna brièvement son regard vers le brun et se remit à marcher, hochant la tête avant de la baisser pour fixer le sol. « Je viens juste de la retrouver. Je commence à peine à réussir à l’éloigner d’HYDRA et toi… » Il laissa un petit rire, nerveux, lui échapper et lança sa bière à l’autre bout de la salle, la faisant atterrir dans la poubelle. Dans d’autres circonstances il aurait très certainement lâché un "Three Point !" mais il n’avait pas la tête à ça. « Tu veux que je la renvoie là bas ? » Il se retourna vers Glenn, les bras écartés et reprit d’une voix plus forte. Pas énervé mais profondément déçu. « Je sais que tu ne la supportes pas. Que tu souhaiterais qu’elle ne soit jamais revenue. Mais de là à me proposer ça ?! » Il avait presque hurlé sa dernière phrase, sa voix résonnant dans la pièce mais il se calma immédiatement, levant légèrement une de ses mains pour s’excuser. Il détestait hausser le ton face à son frère mais il n’avait pas pu s’en empêcher. Il avait énormément tendance à se laisser emporter par ses émotions dès qu’il s’agissait de Lydia et Glenn le savait.

Il retourna tranquillement vers la table et s’appuya dessus avec ses deux mains, plongeant son regard dans celui de son bras droit. « Je. Refuse. De. Le. Faire. » Son ton était sans appel. Il ne reviendrait pas sur cette décision. « Tu sais aussi bien que moi à quel point elle peut être… Instable et les risques que ça représenterait pour elle. Alors je refuse de la mettre en danger. Même pour Haiko. » Il adorait Haiko, vraiment, mais il Lydia passait avant elle. Au même titre que Glenn. Il se refusait à les mettre en danger. Ils étaient tout ce qu’il avait, les seuls qui avaient vraiment compté pour lui et il ne prendrait jamais de risque avec eux. Pour personne.
« J’ai encore des contacts à HYDRA. Des contacts sacrifiables. Je verrai avec eux. » Il se pencha en avant, rapprochant légèrement son visage de celui de Glenn pour appuyer ses propos. « Mais Lydia… C’est hors de question. »

_________________

I'm Only Joking
I'm Just A-Fucking With Your Head
Revenir en haut Aller en bas


chimera • whatever, man !
avatar
MESSAGES : 56
it's a revolution, i suppose
chimera • whatever, man !
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2258-jeremiah-sterling-judi
MessageSujet: Re: BACK TO HOME ♦ BRAIDENN   Dim 5 Fév - 22:38


Cela aurait pu être navrant de voir que Braiden s'attache davantage à venger l'acte que la vie de l'individu, ça aurait pu l'être mais je ne m'en offusque pas sur le moment. Et je le regarde rouler des yeux à ma remarque, comme il peut le faire souvent, comme si je répétais un propos dénué de tout sens et pourtant, il y a bien un moment où ça devra quand même rentrer. Compte tenu de sa réaction, je me demande simplement comment il se comporterait si demain, Lydia venait à mourir. J'imagine que s'attaquer à Hydra ne serait plus un moindre mal. Je peux comprendre, pas spécialement approuver mais je comprends.

Bon, il n'empêche que Braiden a un problème et qu'il faut y trouver des solutions, l'une d'entre elle étant la position stratégique dans laquelle se trouve Lydia, qui a déjà été en infiltration chez le Shield d'ailleurs, comme Braiden. N'est-elle pas la personne la plus qualifiée pour recueillir les informations dont nous avons besoin ? Pour ma part, j'irais bien les leur demander mais je doute qu'ils me les donneront et m'offriront un café avant le départ, puisque cela fait des mois, plus encore, que je n'ai pas eu de contacts avec eux.

Je le regarde quitter la table et commencer à marcher dans un périmètre restreint. Il vide sa bière puis m'interroge, pour savoir s'il a bien compris ce que je lui demande. Tout naturellement, je hoche de la tête. Nous savons tous les deux qu'en dépit de l'affection, ou quel que soit le nom qu'on pourrait donner à cet attachement qui les lie, qu'il porte à Lydia, il a bien compris ce que je lui ai proposé. « Je viens juste de la retrouver. Je commence à peine à réussir à l’éloigner d’HYDRA et toi… » Je le fixe, le laisse balancer sa bière et reste assis. « Tu veux que je la renvoie là bas ? » Je ne comprends quelle image Braiden peut vraiment avoir de l'organisation. Parce que grossièrement, Hydra est allé chercher ses agents parmi ceux qui étaient déjà formés et qui attendaient simplement une proposition, et ceux qui n'avaient rien, concrètement.

Alors ou Lydia a toujours été une professionnelle qui connaissait déjà tout au métier – mais alors je ne vois pas pourquoi elle aurait été entraînée avec les recrues qui avaient besoin de formation – ou elle a accepté de rejoindre Hydra. Alors quoi, elle a été forcée, kidnappée, conditionnée ? Non, elle ne l'a pas été. Je ne sortirai pas ça comme ça à son frère, il ne comprendrait pas.

Je prends une profonde inspiration quand Braiden hausse la voix, se tournant vers moi et je lui rétorque d'un ton sec : « Je ne te propose pas de la mettre à mort. Je te propose d'exploiter ses capacités d'infiltration et sa position ambiguë par rapport à Hydra. N'essaie pas de comprendre autre chose. » Entre autres, ce n'est pas un plan pour me débarrasser d'elle, je peux le faire quand je veux moi-même.

Je prends sur moi pour rester assis et prends la bière de laquelle je bois une dernière gorgée. Si je me lève, il croira que je m'oppose à lui, et ce n'est pas le cas. Ce n'est pas encore le cas. Si Braiden se laisse porter des ses émotions – aussi inattendues, farfelues ou décalées soient-elles parfois – j'essaie toujours de faire en sorte qu'il n'en soit rien. Finalement, sa décision tombe comme un non catégorique auquel je ne réponds qu'en levant les yeux au ciel. C'était envisageable, je ne pensais pas il y a quelques secondes encore qu'il repousserait l'éventualité si rapidement.

Finalement, je prends le partie d'insister un peu et cale davantage mon dos contre la chaise, pas franchement effrayé par le fait d'appuyer là où il ne faut pas mettre le doigt. Pas par désinvolture, pas par inconscience ou manque de respect envers lui, je sais ce dont il est capable. Mais par confiance. « De toutes évidences, Lydia est ton point faible. Ce n'est un secret ni pour toi, ni pour elle, ou moi, ou encore Hydra, bien entendu. Que va-t-il se passer quand tu jugeras que tu es sacrifiable, pour elle ? » À mon tour, je lève les mains pour montrer patte blanche. Et me lève finalement pour lui faire face, les bras reposant le long de mon corps : « Ou tu reconnais qu'elle est assez instable pour être un danger, ou tu admets qu'elle est assez bonne pour jouer une nouvelle fois double-jeu. Après, c'est ta décision et je n'irai pas contre, bien évidemment. »

Je ne le mentionne bien sur pas mais « chez moi », il n'aurait pas été question d'un élément dérangé. Les seuls ayant pu montrer qu'ils avaient des doutes quand leur « dressage » était terminé ont été tués. Assez de place pour le viol, pour la torture, pour l'alcool mais pas de place pour une petite voix dans la tête. Pas les petites voix qui auraient pu faire foirer le massacre d'un village, l'assassinat d'une cible ou qui aurait mis en péril l'efficacité du groupe. Nous ne pouvons pas faire face à Hydra, pas encore du moins. Mais nous sommes en mesure de montrer que nous ne jouons pas.

Revenir en haut Aller en bas


thunderbolts + fry those bitches
avatar
MESSAGES : 413
it's a revolution, i suppose
thunderbolts + fry those bitches
Voir le profil de l'utilisateur http://age-of-heroes.forumactif.org/t2467-braiden-like-a-puppet-
MessageSujet: Re: BACK TO HOME ♦ BRAIDENN   Dim 12 Fév - 15:55
Back to Home
Glenn & Braiden
Il n’aimait pas la tournure que prenait cette conversation. Au rythme où ça avançait, ils finiraient par se retrouver au même point que la dernière fois et ce n’était pas ce qu’il voulait.
Il connaissait l’opinion de Glenn concernant Lydia et savait très bien qu’il avait beaucoup de mal avec elle mais il espérait toujours qu’ils parviendraient à s’entendre un jour. D’autant plus que Lydia ne semblait pas avoir de problème avec son frère elle.

Glenn esquissa un mouvement qui provoqua un froncement de sourcil chez le blond qui s’attendit à ce qu’il se lève mais il resta assit et se contenta de caler son dos contre sa chaise. Bien au moins il semblait prêt à discuter. S’il s’était levé, Braiden l’aurait très certainement prit comme une opposition.
« De toutes évidences, Lydia est ton point faible. Ce n'est un secret ni pour toi, ni pour elle, ou moi, ou encore Hydra, bien entendu. Que va-t-il se passer quand tu jugeras que tu es sacrifiable, pour elle ? » Il roula une nouvelle fois des yeux, en soupirant, mais retrouva son calme quand Glenn leva ses mains pour calmer le jeu.
Oh il était d’accord avec lui hein, mais il n’aimait pas ce terme, "point faible". Il était adapté hein, il le savait, mais il ne l’aimait vraiment pas. Il n’aimait pas associer la jeune femme à une éventuelle faiblesse. « Ou tu reconnais qu'elle est assez instable pour être un danger, ou tu admets qu'elle est assez bonne pour jouer une nouvelle fois double-jeu. Après, c'est ta décision et je n'irai pas contre, bien évidemment. » Braiden se passa nerveusement une main dans ses cheveux. « Tu… » Il soupira, dépité, avant de secouer la tête. « Ok. Tu sais que je déteste quand tu as raison et que tu me montres que j’ai tord. Tu le sais hein ? » Il poussa un nouveau soupir et recommença à faire les cent pas pendant un moment, réfléchissant à ce qu’ils pourraient bien faire.

« Je l’admets qu’elle est instable. » Il reporta son attention sur le brun, le défiant du regard de faire le moindre commentaire. « Mais elle est plus que capable de mener à bien une mission pareille ouais. » La question était de savoir si elle pourrait vraiment le faire. De ce qu’elle lui avait dit sur sa situation à HYDRA, il y avait peu de chances qu’elle puisse avoir accès à des informations pareilles. D’un autre côté, les contacts qu’il avait toujours dans l’organisation n’étaient pas forcément mieux placés qu’elle. « Le problème c’est que je ne sais pas si elle pourra avoir accès à ce genre d’infos. » Ça s’annonçait compliqué ouais.

Il voyait bien une autre solution mais… « Sinon je pourrais toujours retourner voir Leonhard. C’est lui qui a fait en sorte qu’on puisse être tranquille Haiko et moi. Il est peut être au courant de quelque chose. Où alors c’est peut être même lui qui a ordonné ça. » Pourquoi il aurait fait ça ? Il n'en savait rien, à part pour se faire bien voir de ses collègues en leur ramenant une traitresse. Le problème c’était que si c’était le cas, ça voudrait dire qu’il avait trahis leur accord et ça, le Richardson ne pourrait pas le laisser passer. Il l’aimait beaucoup mais il n’hésiterait pas une seconde s’il devait le tuer.

« J’en parlerai à Lydia. » Elle accepterait sans hésiter s’il le lui demandait mais il ne voulait pas qu’elle le fasse sans en avoir envie. En fait il n’aimait pas lui donner des ordres, tout simplement. Si elle ne voulait pas le faire, ce qu’il pourrait comprendre, il ne la forcerait pas. « Et si elle accepte mais que ça implique trop de risques, on annule tout. Je ne la sacrifierai pas, même pour Haiko. Et ce serait la même chose si tu étais à sa place. » Il avait préféré le préciser, même si Glenn devait être au courant qu’ils étaient les deux personnes les plus importantes pour lui.
« Si ça te va, on part là dessus. » Il lui offrit un petit sourire accompagné par un regard un peu gêné. Il s’en voulait toujours d’avoir complètement ignoré les conseils de son frère ces derniers temps et voulait avoir son avis sur ce coup. « Et si tu as d’autres idées, je suis preneur. »

_________________

I'm Only Joking
I'm Just A-Fucking With Your Head
Revenir en haut Aller en bas


chimera • whatever, man !
avatar
MESSAGES : 56
it's a revolution, i suppose
chimera • whatever, man !
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2258-jeremiah-sterling-judi
MessageSujet: Re: BACK TO HOME ♦ BRAIDENN   Dim 12 Fév - 21:34


En soit, ce n'est pas pour lui faire mal mais c'est un fait. La relation qui peut exister entre Lydia et Braiden, nest pas vraiment un secret et nous savons tous qu'Hydra peut bien s'en servir pour agir contre les intérêts de l'un ou de l'autre. De la même façon que, bien entendu, je tiens à Braiden mais c'est différent. Ce n'est pas cette relation maladive de dépendance... Jusqu'où irais-je pour mon frère ? Je ne sais pas jusqu'à ce que je sois un jour confronté à la situation mais je ne le trahirai pas. Aucune voix, aucune démence ne guidera mes pas.

Quand il roule des yeux en soupirant, j'aurais presque envie de le saisir par les épaules et de le secouer, pour qu'il cesse parfois d'agir comme si un seul d'entre nous prenait conscience de ce genre de choses. C'est à mon tour de lever les yeux au ciel avec une pointe d'exaspération. Finalement, je décide de le coincer dans son propre raisonnement, ce qui semble le mettre quelque peu en "difficulté", du moins c'est ce que j'en déduis quand je le vois passer la main contre ses cheveux. « Tu… » Je croise les bras, attendant qu'il l'admette. On y arrive de temps à autres. « Ok. Tu sais que je déteste quand tu as raison et que tu me montres que j’ai tord. Tu le sais hein ? » Je hoche de la tête. Il déteste oui, je le sais oui, je n'en tiens pas compte encore plus. Le confort de Braiden durant nos conversations n'a jamais fait partie de mes préoccupations, peut-être parfois devrais-je parler avec plus de retenue mais je préfère garder complètement le silence quand on n'a pas besoin de mon avis. Lui, j'ai envie de croire qu'il en a besoin, même s'il l'ignore.

Je le suis du regard, attendant qu'il le dise, enfin. Je hoche de la tête mais le regard assassin de mon frère me somme de ne rien ajouter de plus. Tout est dit de toutes manières, n'est-ce pas ? Et puis, je ne suis pas celui de nous deux qui ne le savait pas, après tout... Après, l'accès à ces informations, c'est différent en effet. Je hoche de nouveau de la tête puis fronce les sourcils quand il évoque le fait de retourner voir Leonhard, ce qui m'enchante guère si c'est bien lui qui a fait tuer Haiko pour prouver sa loyauté ou sa force à la créature. Je soupire doucement puis finalement, dévie mon regard vers la porte. « Et si tu ne réapparais pas en temps et en heure, je réduis leur empire en cendres. » Je me retourne sur lui, sentant mon corps se crisper. Moi, capable de détruire Hydra ? Bien sur que non. Mais leur causer assez de tort pour soulager une envie sale de vengeance, c'est possible.

La colère est mauvaise conseillère. J'ai sans doute massacré William sous le coup d'une colère que j'aurais pu contrôler pour en faire une alliée mais aucune stratégie à son égard ne m'est venue, et c'est la seule solution que j'ai envisagée sérieusement. Finalement, je termine ma bière et l'abandonne sur le coin du bureau. Je me rassieds en acceptant brièvement les termes qu'il "propose". Je passe mes doigts sur le verre.  « D'autres idées, pas vraiment. Comment s'est passé ton entretien en sa compagnie ? Et as-tu de nouveaux projets avec tes... » Le terme ironique "amis" me brûle les lèvres, je n'en fais rien et me saisis de la bière vide que je prends avant de me tourner vers la poubelle pour l'y jeter à mon tour.  « Collaborateurs ? Three points. » Je fais un pas sur le côté, cale mes mains dans mon dos.  « D'ailleurs, les nouvelles mesures qui se mettent en place contre les mutants sont contrariantes. Je suis allé me recenser, par soucis de... transparence. Que va-t-il advenir des mutants que tu envisageais de recruter ? »

Revenir en haut Aller en bas


thunderbolts + fry those bitches
avatar
MESSAGES : 413
it's a revolution, i suppose
thunderbolts + fry those bitches
Voir le profil de l'utilisateur http://age-of-heroes.forumactif.org/t2467-braiden-like-a-puppet-
MessageSujet: Re: BACK TO HOME ♦ BRAIDENN   Lun 20 Fév - 19:51
Back to Home
Glenn & Braiden
Il n’avait pas pu s’empêcher de lâcher un petit rire quand Glenn lui avait proposé de raser HYDRA s’il ne devait pas revenir de son éventuel entretien avec Leonhard. Oh oui ce serait grandiose. Magnifique. Certes, ça ne servirait probablement à rien, non pas qu’il doutait des capacités de son frère hein, mais une personne seule ne parviendrait pas à faire tomber les super-nazis. Il le savait.
Ça n’empêchait pas que ce serait magnifique et que ça l’emmerderait franchement de ne pas pouvoir assister à ça, parce que ça impliquerait qu’il serait mort.

« D'autres idées, pas vraiment. Comment s'est passé ton entretien en sa compagnie ? Et as-tu de nouveaux projets avec tes... » Avec tes ? Qu’est ce qu’il allait lui sortir comme terme pour les désigner hein ? « Collaborateurs ? Three points. » Le blond regarda la bouteille voler jusqu’à la poubelle, affichant une moue impressionnée à son frère. « D'ailleurs, les nouvelles mesures qui se mettent en place contre les mutants sont contrariantes. Je suis allé me recenser, par soucis de... transparence. Que va-t-il advenir des mutants que tu envisageais de recruter ? » Il prit une mine soucieuse et fronça les sourcils, faisant mine de réfléchir. Ça c’était une bonne question. Il ne se l’était pas encore demandé parce qu’il préférait laisser ses employés libre de leurs décisions mais quand on voyait la santé mentale de certains, il serait peut-être préférable qu’il les gère un peu.

« Je t’avoue que je n’ai pas trop réfléchi à la question. Tu sais que je n’aime pas trop donner de directives à nos hommes. Et je me disais que c’était pas forcément nécessaire. Mais vu les dernières mesures de notre cher gouvernement… » Il hocha faiblement la tête. « Je crois qu’on ne va plus avoir le choix. Mais leur demander de se faire recenser c’est bien vu ouais. » Une autre solution serait de demander à leurs hommes de se faire plus discrets mais vu le nombre croissant de portiques de détection qu’ils installaient ça risquait de ne plus suffire. Et si ce n’était pas les portiques c’’était les sentinelles qu’ils déployaient. Ouaip, leur demander de se faire recenser sous de fausses identités semblait être la meilleure solution.

« Pour Leonhard, ça s’était bien passé. Du moins jusqu’à la mort d’Haiko. » Il haussa les épaules, prenant un air un peu gêné. « J’espère pour lui qu’il n’y est pour rien mais c’est le seul qui était au courant de toute cette histoire. Et ça, ça me semble un peu gros. » Ouais, c’était quand même vachement étrange quand il y repensait. « Et s’il est impliqué dans sa mort, d’une façon où d’une autre, ça veut dire qu’il va falloir que je surveille mes arrières aussi. » Et il détestait ça. Il n’aimait pas devoir vivre en se retournant sans arrêt pour surveiller ses arrières. C’était tellement mieux d’être libre de ses mouvements.

« Et pour ce qui est de mon entretien avec les Watchers, ça s’est bien passé aussi. » Est ce qu’il avait besoin de préciser ce qu’il s’était passé avec Lydia ? Non, ça donnerait encore un prétexte à son frère pour lui dire de s’éloigner de la jeune femme. Il valait mieux qu’il garde ce "détail" pour lui. « Ils voulaient de l’aide pour attaquer la X-Mansion. » Il sentit que Glenn se crispait mais le coupa en reprenant dans la foulée. « Avant que tu dises quoi que ce soit, oui je sais qu’il y a des gamins là bas. Et c’est pour ça que je lui ai dit, au padre, qu’il était hors de question qu’on participe à cette opération ou qu’on lui fournisse des armes pour le faire. » Il avait vraiment bien fait de ne pas l’amener avec lui pour cette rencontre. Ça aurait très certainement tourné au massacre. Ç’aurait sans doute été très drôle hein mais très mauvais pour leur business. « On va l’aider à planifier le tout, à organiser l’opération mais ça s’arrêtera là. Et si tu ne veux pas participer, ce que je comprendrais, pas de soucis. » Il lui lança un léger sourire. « Mais j’aimerai bien que tu sois là. J’aurai besoin de toi sur ce coup. » Et il le pensait vraiment. Il ne disait pas ça, simplement pour lui faire plaisir parce que ça faisait un moment qu’ils n’avaient pas travaillé ensemble, mais parce qu’il voulait vraiment avoir l’avis de son frère. Ça lui manquait de faire équipe avec lui. C’était de sa faute à lui, il le savait et en partie parce que Lydia était revenue mais il voulait se rapprocher à nouveau de Glenn. Ils avaient toujours été là l’un pour l’autre et il ne voulait pas risquer de perdre le "lien" qu’il avait avec lui.

_________________

I'm Only Joking
I'm Just A-Fucking With Your Head
Revenir en haut Aller en bas


chimera • whatever, man !
avatar
MESSAGES : 56
it's a revolution, i suppose
chimera • whatever, man !
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2258-jeremiah-sterling-judi

La tension qui s'était semble-t-il installée est retombée doucement et je me dirige près de la fenêtre pour faire mine de jeter un œil vers l'extérieur. Seulement mine, rien à voir et finalement, je me retourne pour jeter un œil sur Braiden. Un hochement de tête de ma part appuie ses propos quant aux directives qu'il donnerait ou pas à ses hommes, et effectivement, ça me semble évident qu'il ne leur impose pas le recensement. En fait, je ne sais pas pourquoi j'ai parlé de ça, simplement pour faire part de mon mécontentement concernant la mesure... il sait que je tiens à ma tranquillité, aussi ironique ce souhait puisse-t-il paraître parfois, quand on connaît nos parcours.

Et d'un autre côté, disons qu'il faut paraître lisses. Ce serait stupide qu'un contrôle d'une Sentinelle et d'agents de la HPU puisse faire foirer une opération un jour parce que celui qui doit nous faire entrer quelque part est un mutant non recensé, simple détail mais bon... De mon côté, j'espère que ces agents ne feront pas le lien entre les personnes qu'ils peuvent éventuellement rechercher les dons de personnes récemment recensés. Je trouvais ça vraiment con qu'on vienne frapper à la porte de M. Boyle parce qu'il a le même pouvoir que M. Matthews... Mais j'ose espérer que je ne suis pas le seul à avoir un pouvoir de cet ordre, sans compter que j'ai veillé à ne pas parler de la portée de ce pouvoir. Iront-ils vraiment poser des questions à un mec qui fait exploser des ampoules ? Il faudrait être bête, ou avoir beaucoup de temps à perdre. Ils ne sont ni stupides, ni assez nombreux.

Je jette un coup d'oeil aux papiers étalés sur son bureau pendant qu'il parle de la mort d'Haiko. J'ai déjà croisé M. Leonhard à quelques reprises. Un bonhomme avec beaucoup de classe, de retenue et qui paraissait assez droit pour annoncer une peine de mort les yeux dans les yeux, mais les agents d'Hydra, et ses têtes encore pire, ne sont pas connus pour laisser deviner comment ils fonctionnent. C'est une mécanique qui ne se compose que de mensonges, de faux-semblants et si Braiden a ma confiance, il est l'un des seuls. Je comprends bien que la hiérarchie prévaut et une Yelena ou un Grant ne peuvent-ils pas mettre une balle à ceux qu'ils ont côtoyés pour un ordre ? Bien sur qu'ils ne peuvent. Comme Haiko l'aurait peut-être fait un beau jour. Lydia, c'est différent...

Je prends l'une des photographies au hasard et la regarde tout en répondant à Braiden : « Ou il était le seul et il n'a pas eu l'occasion de lever le contrat qu'il y avait sur sa tête, ou comme souvent à Hydra, il n'a pas vraiment été le seul au courant et quelqu'un n'a pas accepté cet accord. S'il n'y est pour rien. » Je repose la photographie, sans grand intérêt puis fronce les sourcils quand Braiden fait remarquer qu'il va devoir surveiller ses arrières. Ah, parce que ce n'était pas le cas avant ? Je soupire sensiblement, me privant d'une remarque qui pourrait même sembler un peu paternaliste si elle n'était pas méritée... Et soudain, il évoque l'attaque de la X-Mansion ? Je tique, forcément, tant le projet me semble à la fois lâche, stupide et ambitieux à la fois. Nous parlons bien d'une école ? Outre les professeurs, ce ne sont que des jeunes qui ne savent même pas utiliser leurs pouvoirs. Je desserre les lèvres quand il me coupe en évoquant justement la population de l'école, et sa décision de ne pas nous y faire participer directement.

Je n'abats pas des civils prépubères qui ne savent même pas qu'ils sont attaqués. Et si j'avais un camp à choisir lors de cette opération, il semble évident que ce serait de la purée de Watchers que je devrais retirer de mes chaussures le lendemain, et pas des gamins. « On va l’aider à planifier le tout, à organiser l’opération mais ça s’arrêtera là. Et si tu ne veux pas participer, ce que je comprendrais, pas de soucis. » Il sourit, mon visage reste fermé, juste le temps d'y réfléchir rapidement. « Mais j’aimerai bien que tu sois là. J’aurai besoin de toi sur ce coup. » J'en doute, Braiden étant stratège, moi pas vraiment. Je lève les yeux sur lui, puis estimant qu'il comprendra que ma question fait office d'accord, je lui demande s'il pense vraiment qu'ils ont une chance de réussir. Quoique réussir... « Ôte-moi d'un doute, quand tu parles d'attaque, ils veulent prendre les lieux ou faire un carton sur tout ce qui vit là-bas ? » Et je souhaite déjà que ces idiots arrogants se fassent tous massacrer mais cela n'a pas d'importance. Au moins nous ne serons pas sur place.
Revenir en haut Aller en bas


thunderbolts + fry those bitches
avatar
MESSAGES : 413
it's a revolution, i suppose
thunderbolts + fry those bitches
Voir le profil de l'utilisateur http://age-of-heroes.forumactif.org/t2467-braiden-like-a-puppet-
MessageSujet: Re: BACK TO HOME ♦ BRAIDENN   Dim 12 Mar - 14:24
Back to Home
Glenn & Braiden
Ouaip, ça faisait beaucoup de si concernant Leonhard. Il espérait vraiment pour lui qu’il n’était pas impliqué de quelque manière que ce soit dans cette affaire avec Haiko, parce que dans le cas contraire…
Non, il préférait ne pas y penser. Et puis surtout ils avaient d’autres choses à penser, à commencer par son petit arrangement avec les Watchers.

Il avait noté la légère réaction de Glenn à l’évocation de l’attaque mais avait continué à parler de son idée sans y prêter attention. A présent il attendait de voir ce qu’il comptait répondre et appréhendait un peu. Ok, il lui avait bien précisé qu’ils ne participeraient pas directement à cette attaque mais vu que ça impliquait de massacrer des gamins -et non pas des monstres comme le pensait le padre- Glenn risquait fortement de ne pas aimer ça.
« Ôte-moi d'un doute, quand tu parles d'attaque, ils veulent prendre les lieux ou faire un carton sur tout ce qui vit là-bas ? » Braiden lui lança une moue gênée et haussa faiblement les épaules. « Tu connais les Watchers, faire des prisonniers ou simplement prendre les lieux comme tu dis, c’est pas vraiment leur genre. » Il poussa un bref soupir, légèrement dépité, tout en se passant plusieurs fois sa main des les cheveux. « Non, on parle d’une éradication là. On tir à vue, pas de survivants et on fait tout péter. C’est de ce genre d’attaque que je parle. » Nope, il n’allait pas aimer ça, c’était certain. « Comme je te l’ai dit, si tu veux pas en être, je comprendrais. Je sais ce que tu penses de tout ça. » Il retourna jusqu’à la table pour s’asseoir dessus et croiser ses bras avant de lancer un regard désolé à son frère. « Et j’aurais bien aimé lui dire non hein mais j’ai passé un deal avec lui. Et vu ce que ça pourrait nous amener, je peux pas refuser. » On parlait quand même de faire affaire avec le gouvernement et d’éventuellement mettre la main sur quelques mutants intéressant. Parce que ok, Jer avait refusé cette offre mais rien n’empêchait le Richardson de récupérer les infos que les Watchers avaient pour les utiliser pour lui. Tant qu’il ne l’apprenait pas ça passerait… Pas vrai ?
« Après... » Son regard se fit plus soucieux pendant un bref instant. « Si vraiment tu ne cautionnes pas cette opération, dis le moi et on annule tout. » Il savait très bien ce que le massacre de dizaines de gamins impliquerait pour Glenn et ne voulait vraiment pas qu’il souffre pour un simple deal. Il voulait lui laisser le choix, après tout il était son bras droit. Et s’il refusait que Chimera participe il accepterait sa décision. Il l’avait laissé de côté bien trop de fois depuis le retour de Lydia et s’en voulait pour ça. Cette proposition était une manière de lui montrer qu’il tenait à lui et qu’il comptait toujours sur lui. Il n’en serait pas là sans Glenn et n’arriverait à rien sans lui.
Il avait besoin de son frère à ses côtés. Avec ou sans ce deal avec les Watchers.

« Tout ça pour dire… » Il lui lança un sourire désolé, montrant bien qu’il s’excusait pour leurs récentes prises de tête. « T’as ton mot à dire bro. » Il se releva d’un bond de la table et se dirigea rapidement vers le frigo pour en ressortir deux bières et retourna auprès de Glenn pour lui en tendre une, espérant faire passer ça pour un signe de paix et non pas une incitation à boire, encore que, pour lui les deux allaient souvent de pair.
Il ouvrit sa bière pour en boire une gorgée après l’avoir faite tinter contre celle de Glenn. « Je repense à un truc concernant Haiko. » Un sourire amusé étira ses lèvres alors qu’il s’éloignait de son frère pour s’appuyer le dos contre un mur. « En fait, on on a toujours son chien et c’est un peu notre responsabilité de nous en occuper. T’as pas envie de l’adopter par hasard ? » Son sourire s’agrandit un peu plus. « J’aimerais bien hein mais j’ai l’impression qu’il me déteste. » Et s’il ne disait pas de conneries, il lui semblait que Lydia n’aimait pas les chiens. Tout était fait pour que ce soit Glenn qui le récupère. Ils s’entendraient super bien, c’était certain.

_________________

I'm Only Joking
I'm Just A-Fucking With Your Head
Revenir en haut Aller en bas


chimera • whatever, man !
avatar
MESSAGES : 56
it's a revolution, i suppose
chimera • whatever, man !
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2258-jeremiah-sterling-judi
MessageSujet: Re: BACK TO HOME ♦ BRAIDENN   Mer 12 Avr - 13:09
« Tu connais les Watchers, faire des prisonniers ou simplement prendre les lieux comme tu dis, c’est pas vraiment leur genre. » Je lève les yeux au ciel. Je me faisais un plaisir de ne pas les connaître mais oui, cette bande de sauvages dégénérés n'est sans doute pas assez stratège pour ce genre de plans. Ce qu'ils veulent, c'est du sang n'est-ce pas ? Alors qu'ils aient du sang, mais effectivement je souhaite ne pas être sur place à ce moment-là. Ces gens ne représentent rien de plus pour moi que des partenaires de Braiden, et sinon ils ne seraient que des nuisibles à écraser. Des nuisibles qui se débattent dans tous les sens en essayant de survivre péniblement...

Braiden semble gêné et à ses mimiques, je constate que l'opération ne lui plait pas plus qu'à moi. Nous autres avons manifestement quelque chose qui manque aux Watchers, de la dignité. Même pour vendre des armes ou tuer, nous ne nous abaissons pas à aller frapper ceux qui ne pourront pas se défendre. Parce qu'une bande de gosses dans une école, ce n'est pas une armée. Je n'ai jamais vraiment apprécié les massacres de civils, même si j'y ai participé. Ça a toujours été plus simple de suivre les ordres que d'en discuter.

Je laisse Braiden continuer et le suis juste du regard quand il va s'asseoir sur la table. Je peux bien comprendre qu'il voit l'accord passé avec eux et ses intérêts, et je ne lui en veux pas pour ça. Ce serait stupide de ma part. Mais je fronce les sourcils quand il me laisse la possibilité de me mettre en travers de cet accord, de le refuser tout simplement. Je ne le ferai pas, parce que j'estime qu'il s'agit d'un deal passé avec Chiméra et quand bien même je m'impliquerais dans cette opération, je ne m'y sentirais pas impliqué personnellement... Je joins les mains dans mon dos puis contourne le bureau sur lequel Braiden est assis.

J'inspire doucement puis lui réponds : « Ça n'a pas d'importance que je cautionne ou pas. Tu sais mieux que moi qu'on ne fait pas toujours ce dont on a envie, mais on fait ce qui doit être fait. J'apprécierais bien entendu de ne pas être sur place... » Je laisse un sourire se dessiner sur mes lèvres, puis avoue à mon frère qu'il sait bien que je peux me montrer un peu caractériel. Même si en général, je fais preuve de beaucoup de sang froid, il suffit que la goutte d'eau soit versée pour que le vase déborde et que j'explose, littéralement. Il m'est encore difficile de trouver un juste milieu entre le calme et la colère furieuse. Je serre mes doigts les uns contre les autres, sachant qu'il comprendra ce qui se dissimule derrière ces mots « un peu caractériel », comprendre que je ne réponds pas forcément de moi si je dois choisir sur place entre un gosse qui n'a rien demandé et un connard entraîné ou pas qui vient l'exécuter...

Je prends la bière qu'il me tend et pour couper court à ces considérations qui me concernent, j'enchaîne : « Il leur faudra plusieurs équipes. Une qui se profitera de l'effet de surprise mais se fera en grande partie fumer et au moins une seconde pour intervenir plus tard. En général, ce qui est fait pour faire un maximum de victimes, c'est attendre que les secours ou les renforts soient sur place pour lancer une seconde salve. » J'ouvre la bière et en bois une gorgée. « Ils devront repérer l'endroit où se trouvent ceux qui commandent, ceux qui donnent les directives. Un groupe sans chef est plus vulnérable. » Un groupe, voici le qualificatif que je leur donnerai, il est neutre.

Je relève les yeux sur lui, étonné quand il me parle du chien d'Haiko. Machinalement, je laisse échapper « Hund ? » Même moi, je ne pensais pas avoir retenu le nom de cette chose énorme. « Oui pourquoi pas... Mais je te préviens que s'il me mord, je lui fais la même chose jusqu'à ce qu'il comprenne que je mords sans doute plus fort que lui. » Et non, ceci n'est pas une plaisanterie. J'ai vu William s'occuper de ses chiens comme ça. Plusieurs fois, je me suis demandé quand il viendrait nous mordre l'épaule. Heureusement ça n'est jamais arrivé. Et puis, Hund n'a jamais montré les crocs devant moi.
Revenir en haut Aller en bas


thunderbolts + fry those bitches
avatar
MESSAGES : 413
it's a revolution, i suppose
thunderbolts + fry those bitches
Voir le profil de l'utilisateur http://age-of-heroes.forumactif.org/t2467-braiden-like-a-puppet-
Back to Home
Glenn & Braiden
Il avait écouté les suggestions de Glenn sur l’opération contre la X-Mansion et avait acquiescé silencieusement.
Ouaip, son plan était plutôt bien foutu, c’était sensiblement les mêmes idées que celles qu’il avait eu. Et il était évident qu’il ne participerait pas directement, même si l’idée de le voir faire péter quelques Watchers était plus qu’amusante. Surtout quand on voyait la manière dont s’était terminée sa dernière réunion avec le padre et sa copine. Leur deal tenait toujours mais il avait vraiment été à deux doigts de lui mettre une balle dans la tête. C’était quand même fou à quel point ce type pouvait le fasciner tout en le mettant hors de lui. Il était la première personne qui le mettait dans cet état.
Dans un sens c’était très fort.

« Hund ? » Le blond hocha la tête tout en buvant une nouvelle gorgée de sa bière. Il avait aussi un peu de mal avec ce nom. Appeler son chien, chien. C’était un peu con quand même. « Oui pourquoi pas... Mais je te préviens que s'il me mord, je lui fais la même chose jusqu'à ce qu'il comprenne que je mords sans doute plus fort que lui. » L’image mentale de son frère en train de mordre le chien lui vint immédiatement en tête et il ne put réprimer un petit rire. « Eh, fais comme tu le sens. Et il est relativement gentil. Enfin avec toi du moins. » Il n’arrêtait pas de grogner dès qu’il s’approchait de lui mais il semblait toujours plus calme aux côtés de Glenn. C’était bien le signe qu’il l’aimait non ?

« Et pour en revenir rapidement à notre petite opération. C’est évident que tu ne seras pas sur place. Aucun d’entre nous n’y sera. On l’aide à préparer tout ça en lui exposant notre plan, on lui fournit les armes dont il a besoin et basta. » Il l’avait bien précisé au Reagan, il était hors de question qu’il lui donne un coup de main sur place. Parce que vraiment, il ne voyait pas où était le fun dans le fait de buter des gamins. Alors ok, il y avait aussi des adultes dans l’institut mais bien moins que des élèves. Et flinguer des gosses, c’était hors de question. Ouaip, on pouvait avoir bossé pour HYDRA, diriger sa propre organisation criminelle et avoir des principes. Regardez don Corleone. Il était parrain de la mafia et ça l’empêchait pas d’avoir des tas de principes hein. Ok, c’était un personnage de fiction mais voilà. L’idée était là.

Braiden s’étira longuement en grommelant et reporta son attention sur Glenn. « Faudra que je recontacte le padre pour planifier tout ça et voir quand il veut lancer l’opération. Je te tiendrai au courant. » Et cette fois ils se retrouveraient seul à seul. Même si c’était lui et pas sa copine qui avait foutu la merde, il préférait ne pas prendre de nouveaux risques. D’autant plus que Lydia risquait de vouloir se venger de son coup de couteau.
En tête à tête ce serait parfait.

Il vida sa bière d’une traite et la jeta elle aussi dans la poubelle à l’autre bout de la pièce mais manqua son coup, la faisant éclater juste au dessus, contre le mur. Il fit une moue déçue et haussa brièvement les épaules. Si ça avait été un ballon, il serait rentré en rebondissant. Du coup ça comptait quand même.

Il se retourna vers Glenn et passa à côté de lui pour se diriger vers la porte. Il posa sa main sur son épaule en passant à sa hauteur, la serrant doucement tout en soufflant un. « Je suis content que tu sois rentré frangin. » Il libéra son épaule et continua de marcher vers la sortie en traînant des pieds, réprimant difficilement un bâillement. « Je te laisse gérer la boite, faut que je dorme un peu moi ! » Il ponctua sa phrase en le saluant d’une main par dessus son épaule. Ça faisait deux jours qu’il n’avait pas dormi à cause de la mort de Haiko et il avait grandement besoin de sommeil. Surtout quand on voyait ce qui s’annonçait pour Chimera.
Il aurait besoin d’être en pleine possession de ses moyens.

_________________

I'm Only Joking
I'm Just A-Fucking With Your Head
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

BACK TO HOME ♦ BRAIDENN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Arceus Back to Home (ABH)
» (fini) Surprise ! I'm come back to home ! You missed me ! | Neal Da Silveira
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Made in Flash Back

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: PARTY HARD :: ALL THINGS COME TO AN END :: archives :: les rps terminés-